top of page

People Are People - FRONTIERE ROCK / Jérôme Croizemarie - Janvier 2023


Aujourd'hui, Jeu D'Ombre souhaite donner une nouvelle fois la parole à l'émission de radio frontière Rock 100% Underground. Cependant, c'est Jérôme Croizemarie, l'animateur de l'émission, qui répond à nos questions pour cette fois. Jérôme est un passionné et une personne investie dans l'underground Post-Punk/Goth depuis des années. Il propose régulièrement des "entretiens cold" pour promouvoir le travail de groupes et artistes actifs dans nos scènes.

Sa passion ne s'est jamais tarie et il était normal pour nous de lui poser quelques questions afin de mettre en lumière son travail titanesque.

Propos recueillis par Xzvrey en Janvier 2023.




1/ Salut Jérôme ! Premièrement, comment vas-tu et comment se porte Frontière Rock, ton émission de radio ?

Bonjour Florent et pour commencer un grand merci pour cette interview dans ton webzine Jeu d’ombre !

Du moment que je peux écouter et faire découvrir par le biais de mon émission Frontière Rock 100% Underground cette scène Dark, tout va bien pour moi et également du moment que l’aventure continue au sein de l’émission qui se porte plutôt bien, puisque ça fait déjà 6 ans que ça dure donc on va dire que cela roule pas mal. D’après les chiffres d’écoutes de l’émission et des podcasts qui continuent de grimper, j’avoue que ça fait plaisir de savoir que partager la musique de cette scène Dark plait aux auditeurs et la Frontière ne cesse d’évoluer depuis ses débuts.



2/ Tu animes depuis bien des années l’émission Frontière Rock sur Attitude FM. Peux-tu nous raconter un peu l’histoire de cette émission de radio et son évolution ?

J’aime beaucoup cette question, car justement, elle a une évolution qui me tient très à cœur. Frontière Rock a débuté en 2008 sur Attitude ; au début, c’était une émission ou je ne parlais pas, avec un créneau de 3 heures (21h à minuit chaque mardi soir) consacrée au Metal, Rock, Industriel, Punk, Rock, Pop Rock, Heavy Metal, Coldwave et Gothic Rock etc… C’est en 2016 que je me suis remis en question, car je m’éclatais moins à concevoir toutes ces playlists ! Je voulais revenir à ce qui me faisait vibrer le plus, c’est-à-dire, cette scène Dark Underground, mais sans tomber dans une émission Dark en diffusant des groupes déjà très connu que tout le monde se passait en boucle.

C’est en cherchant sur le web que j’ai fini par contacter l’administrateur du groupe Facebook Cold on The Wave qui était donc Jean-Marc Junod en lui expliquant que je voulais revoir mon projet d’émission, qui à la base était tout simplement des playlists comme je l'ai dit. Et, c’est à ce moment-là après plusieurs échanges avec lui qu'il s'est donc mis au boulot en écrivant et proposant chaque chronique de sortie d'albums, de ep's etc... agrémenté de quelques nouveautés de cette scène Dark qu’il trouvait.

Au fil du temps, ce concept a plu, mais il nous demandait de plus en plus de temps à lui consacrer.

Au vu des nombreuses nouveautés et découvertes qui s’offraient à nous, on a commencé à faire découvrir à tous les d’auditeurs et auditrices, des groupes invités que nous démarchions par Frontière Rock.



En 2017, l’émission a pris un énorme virage ! Je recevais des invités (animateurs Radio…) dans l’émission pour nous dévoiler leur playlist Dark. Je recevais Jean-Marc (obligé, que je le cite sinon hein! il va me tirer les oreilles) (rire) étant lui-même passionné de musique sombre depuis 1981 et organisateur de soirées Goth sur Paris. Puis nous avons consacré des émissions spéciales aux Cure, Rozz Williams sans jamais perdre notre fil conducteur de départ, les nouveautés et découvertes toujours et sans cesse, car c’était notre priorité et notre fil rouge de départ et c’est toujours le cas !

C’est en avril 2018 avec l’énorme soutien de Jean-Marc que je me suis lancé à faire des entretiens Cold avec des groupes français, il faut dire que j’étais très stressé à l’idée de faire ces entretiens. Pour ne rien cacher, je le suis encore à chaque fois même si je le cache et j'essaie de mettre les groupes à l'aise ça m'aide énormément. (On ne voulait pas employer le mot Interview, car ça ne l’était pas et ça ne l’est toujours pas aujourd’hui. Mon premier entretien cold, je m’en rappelle encore, c’était avec le groupe Love In Prague (merci à eux pour ce baptême du feu). A partir de ce moment-là les entretiens cold se sont enchaînés les uns après les autres et continue encore aujourd’hui. Je me répète, mais j’y tiens beaucoup : sans jamais perdre notre fil conducteur de départ : les nouveautés et découvertes toujours et sans cesse, car c’est notre priorité pour partager, informer, faire connaître, promouvoir le tout le plus largement possible.



3/ Tu es associé à Jean-Marc Junod qui déniche des groupes pour toi si ma mémoire est bonne. Est-ce exact ? Comment travaillez-vous ensemble ?

Oui, comme je le disais plus haut Jean-Marc s’est vu attribué par mes soins ce petit surnom de « Dénicheur » car c’est lui à la base qui trouvait toutes les nouveautés et découvertes récentes du moment et c’est toujours le cas aujourd’hui, même si j'en déniche quelques-unes régulièrement toutefois. Il y a eu une évolution flagrante malgré tout de notre émission : depuis quelques années maintenant les groupes (anciens ou nouveaux) et certains labels nous envois leurs nouveautés directement et ça, pour nous, ça a été notre plus belle récompense !

Tous les 2, on s’occupe de la com sur les réseaux sociaux et il m’aide aussi pour démarcher certains invités. Il rédige aussi l’agenda des concerts chaque semaine.

Une chose est claire entre Jean-Marc et moi, c’est bien mon émission, je suis présentateur, et créateur de cette programmation.





4/ Comment choisissez-vous les groupes que vous allez playlister ? En moyenne, combien de temps passez-vous (par semaine disons) à fouiner dans l’underground pour trouver des références ?

C’est une question difficile. Je vais faire de mon mieux en répondant pour les choix : je choisis en donnant la priorité à l’actualité du moment, mais aussi à la découverte de nouveaux noms de groupes !

Pour le temps, je peux dire que je consacre énormément de mon temps en général. Je fouine aussi (j'aime cette expression) puis je pioche parmi les trouvailles de mon dénicheur, en écoutant puis je les référence. Je rentre le tout dans mon fichier que je garde précieusement. Difficile de quantifier le temps que j’y consacre en vérité, mais ça reste une passion avant tout !



5/ Comment as-tu découvert l’univers Post-Punk/Goth ? Quels ont été tes premiers contacts avec ces musiques ? Quels sont tes albums de référence en la matière ?

J’ai découvert cet univers Post Punk/Goth à la fin de mes années au collège (1987/88) et début du lycée (1989).

Mon premier contact a été avec les Cure forcément ! Puis, dans l’ordre : Joy Division, Sisters Of Mercy, Bauhaus, et Trisomie 21.

Pour les Cure ce fut Kiss Me, Kiss me, Kiss me, Pornography et Seventeen Seconds. Pour Joy Division les inévitables Unknown Pleasures et Closer forcément ! L’album First and last and Always et Floodland des Sisters of Mercy avec un souvenir du lycée avec un lieu dans une salle de jeu que je fréquentais où, avec les copains, on choisissait Marian sur le juke-box systématiquement.

Pour Bauhaus, ça sera l’album Mask, et pour Trisomie 21 ce sera l’album Chapitre IV.



Le projet Cold-Wave/Goth de Xzvrey (Jeu D'Ombre) avait été interviewer par Jérôme l'an dernier. Merci à lui :-D

6/ Peux-tu nous parler de ton meilleur souvenir lorsqu’on parle des scènes Post-Punk/Goth ?

Ah oui, sans réfléchir, c'était mon premier concert avec des groupes incontournables comme Sisters Of Mercy au Trianon à Paris en 2011 même si ce groupe avait beaucoup changé, mais bon bref… j’étais quand même surexcité de les voir ou plutôt, de les entendre (rire) et également les Cure au Festival Les Vieilles Charrues en 2012, là, c’était juste puissant pour moi.



7/ As-tu d’autres projets en plus de Frontière Rock ? Que fais-tu dans ta vie de tous les jours au fait ? Comment s’accorde-t-elle avec ta passion pour les musiques sombres ?

C’est une très bonne question. Étant salarié depuis 22 ans pour Radio Attitude à Angoulême en Charente, la musique m’accompagne depuis toujours en fait.

Chaque jour à la Radio je suis en écoute de cet univers sombre, tant qu’a faire vu mon métier.

Au sein de la radio, je suis le coordinateur en fait. Mes tâches sont très diverses, administratives, gestions de certains partenaires (cinéma, salles de concert, parcs de loisirs), je m'occupe aussi de la programmation de certaines émissions de DJ. Création et gestion du site web d'Attitude et des réseaux sociaux. Mise en place et gestion des serveurs podcasts et streaming. Je forme aussi - suivant les demandes - les nouveaux bénévoles à la technique radio. Je suis aussi responsable et technicien du parc informatique de la radio, je suis aussi monsieur cadeau pour les auditeurs, la liste pourrait être longue...

Je co-anime une émission avec l’Office du Tourisme d’Angoulême depuis plus de 15 ans consacrée à la culture (musées, artistes, expositions etc..., mais aussi les événements locaux comme le Festival Bande Dessinée, et aussi divers Festivals musicaux locaux (Jazz, Musiques Métisses...), salons en tout genre, (Gastronomie, littéraires, Bien être…)

Ma passion pour les musiques sombres m’accompagne chaque jour en fait, ça commence dès le matin durant le trajet du boulot ou j’ai de nombreuses playlists que j’écoute avec toutes les nouveautés et découvertes que Jean-Marc et moi trouvons. Tiens, j’aurais pu dire cela à ta question plus haut (rire). Chez moi, c’est devenu mon jardin secret où j’écoute et réécoute de nombreux groupes en travaillant entre autres sur mes visuels que je réalise pour Frontière Rock, c’est mon inspiration de l'instant.



8/ Comment ton entourage (famille, amis…) perçoit-il ta passion ? Est-ce quelque chose de bien accepté ? D’ailleurs, la passion des musiques sombres ; qu’est-ce que cela signifie pour toi ?

Je me réjouis déjà de répondre en espérant que ma femme lira cette interview (rire).

Mon entourage est partagé en fait : ma famille respecte tout à fait ma passion, mais j’ai dû investir dans un casque (rire) j’avoue ! J’en écoute vraiment souvent même tout le temps, je peux comprendre qu’à force… (rire).

L’écoute de cette musique sombre me permet de m’évader, me transporte, me fait totalement vibrer aussi et me donne le cœur à avancer dans la vie. Cela peut paraître difficile à comprendre dans mon entourage, mais c’est pourtant une réalité.



9/ Quel est ton regard sur les scènes Post-Punk/Goth actuelles ? Au niveau de la production musicale, des concerts, médias affiliés (radios, zines etc…), labels ; dirais-tu que les scènes Post-Punk/Goth se portent bien ?

Alors, est ce que mon point de vue va être objectif… pas sûr. Il y a vraiment beaucoup de nouveautés qui voient le jour et de plus en plus et l’année 2022 a été une belle année au niveau qualité de ce qui est sorties.

Pour les concerts, je trouve que malheureusement pour les groupes, pas assez de gens se déplacent pour les voir !

Aux niveaux des médias et zines, si on n’est pas dedans, si on ne cherche pas, peu de choses s’afficheraient à nous, mais ce n’est que mon point de vue personnel.

Comment se portent les scènes Post-Punk/Goth pour moi ? Eh bien, je vais répondre : déjà, écoutez Frontière Rock tous les mardis soir XD


10/ Collectionnes-tu les disques (j’entends par là tous les supports, CD, LP, Tape) ? Est-ce important pour toi d’avoir le format physique d’un album qui te plaît ?

Bien sûr, j’en collectionne quelques-uns, mais pas au point d’en avoir un nombre énorme malheureusement.

J’essaie, dès que je peux, d'acheter des vinyles de groupes que j’affectionne beaucoup. Je trouve le vinyl magnifique de par les pochettes, car j’adresse un regard très passionné à celles-ci et au son qu’un vinyle dégage!

Je possède une belle collection de CD et quelques vieilles cassettes, mais usées par les écoutes abusives.



11/ Tu étais présent au concert de Corpus Delicti + The Doctors le 5 Novembre 2022 à Cognac. Peux-tu nous faire un retour sur cet événement ? Qu’en as-tu pensé ?

Oui, en effet Florent, puisqu’on s'est également croisés lors de cet événement.

The Doctors, je les avais manqués sur une de leur date à Bordeaux donc j’ai été ravi de les voir et de les rencontrer pour échanger avec eux. Ils sont d’une gentillesse… et facilement abordable pour discuter et j’ai pu me procurer leur vinyle avec une dédicace de leur part ce n’est pas top ça ?

Corpus Delecti un moment magique, magnifique, une présence sur scène avec mes yeux grands ouverts et mes oreilles aussi bien sûr. Les salles de concerts françaises traversent toutes des moments difficiles en termes d’affluence du public. Coté positif, personnellement, j’ai pu voir et profiter du concert pleinement comme un concert privé. Merci une fois encore à Clément Marshall du fanzine Twice de nous avoir encore gâtés !

Etant un habitué du lieu depuis quelques années maintenant les concerts ont toujours été d'une excellente qualité de mon point vu.



12/ Bon alors là Jérôme, attention, il s’agit de ne pas dire n’importe quoi. Quels sont tes plats et boissons favoris ?

Alors attention (rire), j’aime bien manger, j'ai un bon coup de fourchette et j'aime cuisiner également dès que j’en ai le temps, des cagouilles à la Charentaise bien évidemment, mais sans tomates, sinon tagliatelles faites maisons aux noix de St Jacques flambées au whisky. Le lapin à toutes les sauces. Des plats aussi plus classiques : Bœuf échalotes et les charcuteries en tous genres (un bon saucisson !). J’adore aussi tout ce qui est abats ! [NDLR : pareil !]

En termes de boissons, un bon whisky, un bon Cognac, forcément, un pineau et des bons vins (région Bordelaise et de Cote d’Or) .



13/ Peux-tu nous conseiller d’autres médias qui s’intéressent aux musiques sombres ? Émissions, magazines, sites internet, etc.

Les émissions :

- WAVES, The Dark Side of Electronic Music, une émission de radio diffusée en français sur Radio Vibration.fm à Bruxelles (Belgique)

- Web radio Darkitilia

- Eterna Oscuridad

- Il en existe beaucoup d'autres !

Pour les magazines et Internet : Twice fanzine, Jeu d’Ombre XD, Blitz, Sonic Seducer, whitelight-whiteheat, elektrospank, Ver Sacrum.

Ensuite, Obskür est un webzine très complet et permet de s'ouvrir à d'autres aspects de cette culture sombre. Après, si vous voulez écouter du bon son, je ne saurai vous conseiller autre chose que Frontière Rock (rire) et sans oublier sur facebook : Cold On The Wave de mon ami Jean-Marc !

Il en existe beaucoup d'autres de qualité je ne peux pas dévoiler toutes mes sources ^^.





14/ Souhaites-tu faire passer un message au lectorat de Jeu D’Ombre ? C’est l’instant tribune libre héhé

Toute simplement remercier toutes celles et tous ceux qui nous supportent : les auditeurs et auditrices, les groupes bien évidemment, les labels, les zines. Continuer à suivre cette émission radio Frontière Rock 100% Underground chaque mardi soir, et continuer (comme votre support) à partager au maximum cette scène Dark.

Et je n'oublie pas mon dénicheur Jean-Marc Junod grâce à qui cette aventure de la Frontière Rock a pu aboutir, on prend beaucoup de plaisir au sein de cette émission et tant qu'on s'éclatera, on ira le plus loin possible.

Je tenais aussi à dire que l'on fait notre maximum pour partager avec vous tout ce qu'on déniche au cœur de l'émission, mais aussi à travers nos différents profils sur les réseaux sociaux. Frontière Rock 100% Underground, Frontière Rock French Radio, Cold on The Wave, Cold wave... merci de nous écouter ou de continuer à le faire et ne pas hésiter à en parler autour de vous si le concept vous plaît.



15/ Merci beaucoup d’avoir répondu à nos questions Jérôme, je te souhaite plein d’auditeurs·trices et longue vie à Frontière Rock ;-)
A+

Un grand merci à toi Florent et à Jeu d'Ombre. Je me suis bien éclaté à répondre à tes questions, j'y ai pris un réel plaisir.




42 vues0 commentaire
bottom of page