top of page

A RITUAL SEA – A Ritual Sea


Dreampop / Synthwave – Irlande

Icy Cold Records – 2021


J’étais passé complètement à côté de cet album lors de sa sortie. Quel dommage. Depuis la réception du vinyl il y a quelques semaines de cela, ce dernier squat régulièrement la platine et l’espace semble dès lors empli d’une douceur reposante et délicate. La bande son parfaite si vous avez besoin d’un moment de rêverie et de légèreté.

Se rapprochant un peu d’un groupe comme Be Forest, les Irlandais nous offrent une vision personnelle de la dreampop. La plupart des morceaux sont construits sur un tempo assez doux, des sonorités légères et des rythmiques aérées. Pourtant, il ne s’agit pas ici de compositions minimalistes, au contraire, les lignes de guitares s’entremêlent pour laisser apparaitre un souci du détail subtil. N’allez cependant pas vous imaginer que nous sommes face à un album enchaînant les titres lents et plaintifs. Certains morceaux comme « Desire Lines » ou « Violet » sont dotés d’une réelle dynamique via un tempo plus rapide et des rythmiques plus directes. L’effet est instantané dès la première écoute : on ne s’ennuie jamais, notre attention est sans cesse captée par le groupe qui a su insérer dans son album juste ce qu’il faut de variété pour le rendre intéressant à chaque instant.

Le point fort de A Ritual Sea, c’est sa capacité à créer des mélodies qui s’imposent à nous comme des évidences et qui nous bercent sans effort, sans remous : « Because You Hate To Care About », « Seasons (Like You) », « Saving Grace »… autant de belles œuvres subtiles et chaleureuses qui permettent au chant (autre élément fort) de s’exprimer totalement et de voler littéralement vers nos oreilles envoûtées par le charisme de cette voix féminine parfaitement adaptée à la musique du groupe.

L’album se termine de façon surprenante avec le titre « Silver Morning », composition épurée (guitare + voix, c’est tout) et presque fantomatique. Un parti pris qui ne plaira sans doute pas à tout le monde mais qui se justifie totalement compte tenu de l’orientation artistique du groupe.

Le quintet nous gratifie, dès son premier album, d’une véritable petite pépite de l’underground, légère, sensible, émotionnelle et tout simplement belle.

À écouter d’urgence.




11 vues0 commentaire
bottom of page