top of page

ABU NEIN – Secular Psalms


Darkwave – Suède

Young & Cold Records – 2020


Une très agréable voix féminine profonde et langoureuse capte l’attention de l’auditeur, les nappes de clavier enveloppent ce chant délicat d’une aura spectrale et le tour est joué. Abu Nein nous a mis le grappin dessus avec le titre d’ouverture : « Dying Into A Dance », simple et efficace.

Provenant de Suède, le trio de Darkwave a certes peu de production derrière lui au moment de la sortie de ce premier album, mais on sent déjà une certaine aisance dans la composition ; une capacité toute personnelle à synthétiser le propos dans une Darkwave minimale et pourtant envahissante pour l’esprit. C’est dans sa régularité que le groupe s’exprime le mieux via des tempo souvent assez lents, des rythmes millimétrés et des lignes mélodiques répétitives mais bien pensée qui donne une impression de confort d’écoute bienvenue.

La boîte à rythme dépouillée fait bien le travail, quoiqu’on aurait peut-être apprécié quelques détails supplémentaires via une cymbale ou deux de-ci de-là. Bien sûr, les claviers se taillent la part du lion compte tenu du style pratiqué par le groupe. Ceux-ci sont bien utilisés : variés, bien sonorisés et efficaces, ils guident complètement la musique du groupe et permettent au chant de conserver cet aspect détaché et lointain qui fonctionne bien grâce à la voix lead charismatique.

La plupart des titres au tempo mid/lent comme « Love In Vain », « Rape Child » ou « Wound » sont reposants et agréables à l’écoute ; d’autres, plus dynamiques («Chamber », « Dying Into A Dance », « Sin »), apportent un peu de variation et d’entrain à cette Darkwave riche en rebondissements.

En revanche, quelques sons de claviers sont un peu redondants (« I Will Rise ») pour le rockeur invétéré que je suis. Il s’agit cependant d’une stricte affaire de goût et ne saurait constituer un défaut quelconque.

Le traitement du son est quant à lui tout à fait convainquant, bien adapté à la musique et équilibré malgré les couches de claviers parfois nombreuses. Une belle réussite esthétique à ce niveau qui renforce l’aspect abouti de ce premier album.

Sans être une révélation, Abu Nein signe un premier album tout à fait honnête et déjà empreint de richesse musicale. On peut donc espérer une belle évolution pour leur deuxième album prévu pour cet été 2023.

Bonne découverte.



18 vues0 commentaire

Comments


bottom of page