DELIRIUM MASK - Entes


Deathrock('n'roll) - Santiago, Chili

Bat-cave Productions - 2020


Qui pense que le post-punk/goth n'est réservé qu'aux seuls européens et anglo-saxons se trompe lourdement. D'année en année, des groupes émergent sur toute la surface du globe et ce pour notre plus grand plaisir.

Delirium Mask fait parti des forces grandissantes à soutenir absolument. Pratiquant un deathrock bourré d'énergie punk, le groupe propose une démarche old-school et ultra organique de la musique. Le son est d'une brutalité et d'une pureté rare, embellissant une musique sombre et parfois torturée.

Les morceaux, courts et ultra rock'n'roll me font penser à un Christian Death sur-vitaminé. La voix lead féminine punk à souhait est tantôt pleine de folie, parfois plus posée et étrange. Les chœurs masculins sur les refrains intensifient encore l'aspect punk de la musique.

Quelques riffs par morceaux, des refrains simples à retenir. Parfois quelques titres plus chiadés et violement étranges ("Midori") avec des blast-beat presque métal viennent donner un surplus de puissance à une musique déjà globalement intense et maîtrisée. Nous avons même le droit à un solo de gratte sur "Subliminal", rapide et rock'n'roll que Slayer ou Venom n'auraient pas renié. D'ailleurs, d'une manière générale, cet album présente également des touches Black Metal old-school que les amateurs de Sarcofago ou Blasphemy repèreront sans doute avec avec plaisir.

Le choix de l'espagnole comme langue pour les textes est judicieux, apportant de la rondeur et contrastant avec le piquant des sons de guitare et de basse (beaucoup d'attaque, cela fait plaisir).

Les 8 titres durant à peine plus de 20 minutes en tout, on n'aurait pas craché sur un peu de rab. Mais la musique de Delirium Mask s'apprécie dans son instantanéité et c'est un plaisir certes court mais intense.

Grosse raclée deathrock'n'roll.




24 vues0 commentaire