FRENCH POLICE - 1995 (EP)


Coldwave / New-Wave - USA, Illinois

Cruel Records - 2022


Deux ans après l'excellent Haunted Castle sorti chez Icy Cold Records et une série de singles, voici le retour du groupe originaire de Chicago.

Exit Icy Cold Records et bienvenue à Cruel Records pour distribuer cette œuvre. Est-ce leur propre label ? Je n'ai trouvé aucune trace de ce distributeur en ligne.

Derrière ce groupe au nom intriguant - dont l'origine se trouverait dans un riff sonnant comme une sirène de police - se cache les frères Brian et Jesse Flores, ainsi que leur copain Jose Vega.

La formation reste sur la même formule que leur album précédent : six chansons au format court (jamais plus de trois minutes au compteur). Seulement, l'approche musicale est beaucoup plus directe sur cet EP.

En effet, si Haunted Castle mettait l'accent sur des mélodies parfois très posées à la guitare avec une mise en avant de la basse, ici, ce sont surtout des boucles efficaces qui se répètent tout au long des morceaux. On note surtout une volonté de mettre davantage de rythme dans cette œuvre.

Si l'arme favorite de notre police nationale est le LBD 40, nul doute que celle de ce trio est la batterie. Celle-ci prend toute la place sur le mix, et matraque à tout-va pour nous faire danser sans s'arrêter.

Ces rythmes dansants à sonorités electros rappellent volontiers la direction prise par de nombreux groupes émergeants d'Europe de l'Est comme Molchat Doma, Ploho ou encore Motorama.


Jonglant volontiers entre l'anglais et l'espagnol pour les parties chant, cela n'affecte pas la cohérence de l'œuvre tant la voix est au second plan sur ce disque (quitte à se retrouver même carrément à la cave sur certains morceaux - "LLORAR" par exemple).

La voix oscille entre passages clairs (sur "JEALOUS", "EL TIRO") - qui sont très agréables au demeurant - Ou des passages plus sombres où elle devient caverneuse, nous rappelant le timbre caractéristique que pouvait avoir Ian Curtis de Joy Division.

Cet EP est un mix entre de la coldwave classique (notamment sur les sons de guitares très typés 80's) et des sonorités plus modernes. La bande ne se contente pas de recréer les schémas tout faits des pionniers du genre.

L'ambiance générale est glaciale, que ce soit sur certains thèmes abordés, ou par l'utilisation de la reverb et du chorus sur les instruments qui donne ce son si typique de la vague froide.

On est d'entrée séduit par le premier titre "JEALOUS", single évident tant il est direct avec ses rythmiques catchy à la guitare.

"EL TIRO" est à mon sens le meilleur titre de cet EP. Cette chanson me fait beaucoup penser à Volny de Molchat Doma (Voir Ici) par sa construction.

Cette chanson s'articule sur un gimmick de guitare entêtant, sur lequel chaque instrument vient se greffer jusqu'au climax du refrain : une envolée très dreamy, donnant une sensation de planner.

De plus, elle offre un petit pont plus calme vers la fin (au même titre que "LLORAR"), bienvenue tant le rythme des morceaux est assez soutenu tout au long de l'EP.

La fin en fade-out est assez caractéristique du groupe : les compositions sont abouties mais le groupe éprouve parfois des difficultés à finir ses chansons en bonne et due forme.

On reste surpris par la suite, avec notamment l'ambiance anxiogène mise en place sur "FRIEND". Démarrant sur un son très oppressant, le morceau retrouve petit à petit la lumière avant de retomber dans un pont dark à souhait.

"PERFUME" est également assez marrante à écouter avec ses jeux de questions réponses à la batterie, offrant une rythmique très sympathique à ce morceau.

Le reste des morceaux "PAPI" et "LLORAR" sont plus secondaires, mais restent des très bons morceaux de transition. Ils font un peu plus de place aux synthétiseurs et relèguent la guitare à du soutien sur des rythmiques très dark.

Si l'ensemble est extrêmement cohérent, la formation gagnerait à varier un peu les tempos et les sons pour rendre le tout moins linéaire. Ce n'est toutefois pas très impactant sur la durée d'un EP comme celui-ci (18 min à tout casser).

En résumé, c'est un très bon cru de la part de French Police, qu'on revient écouter avec plaisir. Il faudra surveiller ce groupe dont l'avenir semble radieux.





24 vues0 commentaire