LOCAL BLOOD - Dystopian Disco

Dernière mise à jour : 10 août


Darkwave / Post-Punk - Lituanie

Autoproduction - 2022


Sorti en LP (et mp3) en autoproduction uniquement, cet album mériterait sans conteste une distribution plus large au vu de sa qualité. Originaire de Vilnius, le trio lithuanien a le chic pour transmettre une quantité impressionnante d'émotions en une seule chanson. L'album me rappelle autant Lowlife que Joy Division ou encore des productions plus récentes comme Sventeen At This Time... La liste pourrait être interminable, et pourtant, nous avons bien affaire à un album original, racé et maîtrisé du début à la fin. Les rythmiques sonnent pour le coup très post-punk old-school avec un son très brut, claquant et puissant. Les guitares inquiétantes et les claviers désincarnés rehaussent les compositions chargées d'angoisse et peut-être même de colère. Le chant, lui, apporte une chaleur intense et vivante via une orientation punk évidente.

Les tempos sont variés et s'adaptent parfaitement à l'ambiance induite par le thème du morceau en question. "Control", avec sa vitesse relativement élevée, vous fera sans doute headbanger un petit moment si vous adhérez au style. A contrario, l'aspect plus mid-tempo syncopé de "Red Lights" produira plutôt une certaine tension voir un effet planant avec ses parties de guitares rares mais marquantes.

La première moité de l'album est constituée de morceaux relativement longs qui ne m'ont jamais fait ressentir aucun ennui. Les différentes phases des morceaux permettent à Local Blood d'inclure un maximum de détail dans l'intensité de jeu, la présence ou non des claviers, les variations au niveau de l'intonation du chant... Les lithuaniens ont dans leur arsenal une palette de techniques étendue pour sans cesse susciter l'intérêt de l'auditeur·trice. De plus, le trio varie également les sons utilisés (la caisse claire et les claviers de "Pressure" par exemple) pour éviter toute monotonie, et ce, sans jamais ruiner l'homogénéité de l'album.

La seconde moitié quant à elle est surtout constituée de mid-tempo et de chansons plus lentes et atmosphériques de fort bonne tenue. Plus intimiste et aérienne, cette seconde partie fera sans doute chavirer les amateurs·trices de darkwave/coldwave à la recherche de musiques à expérimenter en solitaire.

Seul tout petit bémol pour ma part : je n'aurai pas craché sur un ou deux morceaux plus rapides et directs. Mais cela ne gâche en rien les nombreuses qualités citées plus haut. Pour un premier album, le résultat est plus que convainquant.

Excellente découverte.



8 vues0 commentaire