People Are People - Jean-Marc Junod - Juin 2022


Pour initier la rubrique People Are People, nous avons souhaité donner la parole à un véritable pilier des scènes post-punk/goth en France. Jean-Marc Junod est un passionné à plus d'un titre. Il est actif depuis des décennies à travers de nombreux projets... Nous sommes enchantés de pouvoir donner une place aux personnes qui, comme Jean-Marc, ne font pas nécessairement partie d'un groupe ou d'un label, mais sont pourtant de vraies activistes sans lesquelles nos scènes seraient beaucoup moins vigoureuses.

Propos recueillis par Xzvrey en Juin 2022.




1/ Salut Jean-Marc !
Comment vas-tu ? Très occupé avec ton émission de radio j'imagine ?

Tant que je peux écouter, découvrir, partager et échanger sur la scène musicale qui me touche depuis tant d'années, je vais bien.


Pour ce qui est de l'émission de radio, je mettrai en priorité les choses au clair. Ce n'est pas "Mon" émission de radio, c'est avant tout l'émission de Jérôme Croizemarie, le présentateur et par là même le créateur de ce programme. Comme Jérômeaime le dire, je suis son dénicheur de nouveautés, son consultant "de luxe" (lol). À l'heure actuelle, Frontière rock ne me prend pas énormément de temps, elle n'est que la continuité du temps que j'octroie à la recherche de nouvelles formations, de nouveaux sons à travers le monde, je suis un curieux de nature et j'aime aller au plus profond de mes passions.



2/ Quelles ont été tes découvertes récentes, les plus significatives ces derniers mois ?

Si on parle de découvertes pures et non de nouvelles sorties, je citerais :


Les Australiens de MOTHER'S SON (https://mothers-son.bandcamp.com/releases) pour leur Darkwave très froide et minimale,


Les Irlandais de PMAD (https://pmad.bandcamp.com/album/broken-ep) avec un coté Post-Punk plus rock gothic,


Les Anglais de NAPE NECK (https://napeneck.bandcamp.com/album/look-alive-ep) pour un son très agressif Punk,


Enfin, un vrai coup de cœur pour le duo Anglo-Argentin de NIGHT HEXE (https://nighthexe.bandcamp.com/track/against-the-grain).


Voilà ça c'est pour les premières productions, après il y a aussi beaucoup de confirmation, c'est-à-dire de sortie de premier album après soit des démos soit de premier ep. La liste est longue.



3/ Ok attaquons le vif du sujet. Tu participes à une émission de radio : Frontière Rock, sur Attitude FM depuis quelques années maintenant. L'émission est dédiée aux scènes post-punk/goth. Peux-tu nous raconter un peu l'histoire derrière sa création ? Quel est le public cible s'il y en a un ? Quels sont les objectifs de cette émission ?

La création de l'émission Frontière rock dans son état actuel remonte à 2016. J'ai connu Jérôme (Dark Jérôme) par le biais de mon groupe Facebook (Cold On The Wave). Il m'a contacté en m'expliquant qu'il faisait de la radio depuis longtemps et avait une émission où il alternait une semaine Post-Punk Goth cold et une semaine Métal, et qu'il souhaitait refondre tout cela. Il a pensé à moi pour lui filer un coup de main, il voulait s'appuyer sur mes connaissances de la scène. Après un temps de réflexion, je lui ai proposé de se positionner exclusivement sur la scène dark. Je me suis donc mis au boulot en écrivant et proposant chaque chronique de sortie d'albums, de ep's etc...

À l'heure actuelle, cela a évolué, Jérôme a pris de l'expérience, il a aussi beaucoup plus de connaissance de la scène qu'au début. Il a donc repris logiquement et naturellement la totalité des reines de son émission.

Pour ma part, je continue à lui apporter mon aide (sans prétention) pour différentes choses tel que l'écriture de chroniques, l'écriture des questions dans certains entretiens cold avec les groupes. Des idées d'émissions spéciales, je file un coup de main sur la programmation, je rédige l'agenda des concerts de la semaine.

Je démarche également les groupes pour les entrevues et la comm de l'émission. Nous échangeons énormément avec Jérôme et je pense que c'est ce qui me plaît autant, nous n'avons pas de place vraiment attribuée. Notre relation a évolué en même temps que l'émission, nous sommes passés d'une relation de passionnés à une vraie relation amicale.

Pour ce qui est de la cible de l'émission, aucune cible réelle, tout le monde est convié à prêter son oreille à l'actualité musicale que nous proposons chaque mardi soir.

Quant à l'objectif de l'émission, je pense qu'il est clair : partager, Informer, faire connaître, promouvoir et faire le plus de bruit possible pour que cette scène, qui m'a tant apporté, perdure.





4/ Quand et dans quelles circonstances as-tu découvert les scènes post-punk/goth ? As-tu découvert cet univers dans les années 80-90 ou est-ce plus récent ?

Tout a commencé en 1981 avec ce premier concert des Cure à l'Europa, à Montigny lès Metz (Traîné par un frangin déjà Fan d'underground) ça à été à la fois un choc et une révélation.

J'ai donc passé les années 80 dans les concerts. (Siouxsie, Sisters of mercy, Dead can dance; Killing Joke, New model army, Fields Of The Nephilim et bien d'autres)


Pour ce qui est des années 90, c'est en 1992, je passe du côté actif de la scène, je crée avec une bande de potes une association loi 1901, qui a pour but la promotion et l'organisation de concerts."Sanctuary" Les débuts : quelques concerts en banlieue Parisienne (Ar Vag, Nuit d'octobre ...)


En 1994 le 11 mai pour être précis nous organisons notre premier grand événement (Concert de la lune noire) avec en live Old Lords, jeune groupe cold de banlieue Parisienne, Act Of Cruelty (Des Nantais), Corpus Delicti (de Nice première date à Paris) et Dronning Maud Land (groupe Allemand de Gothic-Rock)

Je deviens également "dj" pour les soirées d'après-concert de Sanctuary, le tout dans la défunte salle de l'arapaho et son satané poteau pour ceux qui s'en souviennent.

S'en suivront l'organisation des concerts de Breath of life, Love Like Blood, Tors of Dartmoor, Forthcomming Fire, Trom, Lacrima necromanzia (des copains d'école de ma femme) ou encore Crape Deity, et Project Pitchfork (première date en France),


1995 nous changeons de salle et organisons de nouvelles soirées concerts au café de la danse, au passage du nord-ouest avec de multiples autres groupes comme Madre del vizio.

Après un concert flop au café de la danse, nous nous devions de nous refaire financièrement et décidons d'organiser des soirées au Saint (club très connu dans les années 80 pour organiser des soirées Dark).

C'est également à cette période que nous créons les soirées BELA LUGOSI's Pub au bar Le Piano Vache dans le 5e arrondissement de Paris. J'y resterai à mixer une dizaine d'années avant de passer le relais à Lionel et J L Martel qui finiront par créer le label Manic depression et Icy Cold Records que bon nombre d'entre vous connaissent aujourd'hui .


1996 vient le temps des concerts organisés à La Locomotive. Alors là, la liste est longue : Rosa Crux, Breath Of Life, Collection d'arnell Andrea, New Model Army, Suspiria, Garden Of Delight, Siouxsie avec The Creatures, Anathema, Deine Lakaien, And One,The Merlons, Das Ich, Rosetta Stone, Vendemmian, Jacquy Bitch, Die Form, Diary Of Dream, Front 242, Dive, Clan Of Xymox, Qntal, And Also The Trees, Umbra et Imago, Fad Gadget, Alien Sex Fiend, The Mission, Clair Obscur et bien d'autres encore comme aussi un petit groupe qui débutait et dont nous avons organisé le premier live Français : Rammstein.


Fin des années 90 chacun dans l'équipe Sanctuary part vers d'autres chemins, l'un fondera le magazine ELEGY puis D-SIDE, un autre continuera son chemin dans l'univers de la pub. Pour ma part, je vais travailler aux caves St Sabin (salle bien connue du milieu dark Parisien ou je crée les soirées LEGEND OF GOTH et LA TAVERNE MÉDIÉVALE une soirée à caractère Historique qui connaîtra un grand succès avec un live par semaine notamment Luc Arbogast bien avant the voice ou Cécile Corbel. Je ferais également jouer aux caves les groupes Collection d'Arnell Andrea en acoustique et Eros Necropsique ainsi que Rosa Crux pour qui je mixerais plusieurs fois.


La taverne médiévale m'amènera quant à elle à devenir directeur artistique du festival des fêtes médiévales de Provins pendant 6 ans. Jusqu'à 23 groupes live en deux jours.

Je créerais avec quelques amis le premier marché médiéval de noël de Provins, j'organiserais également une soirée concert spéciale à la locomotive intitulé LA TAVERNE MÉDIÉVALE (la plus grosse soirée médiévale avec CORVUS CORAX en Live).


Après cette période médiévale, retour aux sources. Je mixe pour des amis et notamment au Klub à Paris pour les soirées SHE'S IN PARTIES; on me contacte alors pour reprendre en co-organisateur une émission de radio : FRONTIERE ROCK. Je m'occupe encore maintenant de sa programmation. J'ai également aidé à la programmation de lives pour les soirées She's in Parties : Virgin In Veil, Malefixio, Masquerade, Dageist, Love In Prague, My Great Blue Cadillac, Babel 17 et bien d'autres


Voilà à peu près mon histoire au sein du monde underground, je vous est passé la période grande viré avec Rozz Wiliams et Gitane Demone de Christian Death en compagnie de mes amis de Lacrima Necromanzia comme également les folles nuit a jouer de la musique avec Greg et Manue qui deviendront plus tard Mortem Vlad Art ou cette clope partagé avec Siouxsie lors des balances du concert des Creatures a La Locomotive et bien d'autres anecdotes.








5/ D'une manière générale quel est ton point de vue sur la scène actuelle ? Dans le monde ? Que penses-tu du fait qu'il y ait beaucoup de sorties ces dernières années ?
Que penses-tu du public des scènes post-punk/goth dans notre pays ?

Actuellement, je trouve que la scène dark se porte plutôt très bien, mais vous savez avec les fondations ultra solide qu'elle possède elle ne risque pas grand-chose. Que ce soit en Europe ou en Amérique du Nord, en Amérique du Sud ou dans les pays de l'Est et l'Australie de plus en plus de festivals voient le jour et chose plus l'importante, ils fonctionnent et perdurent.


Pour ce qui est des nombreuses sorties ces dernières années, je dirai qu'il n'en est rien. Simplement, l'information circule mieux, plus vite, avec l'accès à la musique plus simple grâce aux différentes plateformes de partage de musique tel Bandcamp. On découvre donc plus de groupes.



Le Public des scènes Post-Punk/Goth s'est élargi. Dans les nombreux concerts Post-Punk Goth nous voyons que le public s'est diversifié (Punk, Métalleux, étudiants BCBG), bref le monde du Rock'n'Roll n'a plus peur de se mélanger à la population "Gothique" tel que nous la connaissions encore il y a quelques années. Et c'est tant mieux.



6/ À titre plus personnel qu'est-ce que cette musique représente pour toi ? Qu'en retires-tu ? Est-ce difficile de trouver des gens avec qui évoquer ta passion au quotidien ?

Je ne sais pas ce que cette musique représente pour moi, c'est la musique que j'écoute, qui me fait vibrer. J'écoute beaucoup d'autres choses. Je dirais que ce n'est pas la question de savoir ce que représente ce style de musique pour moi, mais que représente la musique en général pour moi.

Il n'est pas difficile de trouver des gens avec qui évoquer ou partager, car les gens qui m'entourent dans la vie sont tous des passionnés de musique. Je dirais que le milieu de la musique est le milieu dans lequel je vis simplement.



7/ En plus de participer à la programmation de l'émission de radio, tu tiens un groupe facebook assez dynamique sur lequel les partages sont très nombreux. Pourquoi as-tu créé ce groupe ? Qui peut publier dessus ? Quelle est sa philosophie ?


J'ai créé plusieurs groupes facebook :


"Cold on the wave" (https://www.facebook.com/groups/cold.on.the.wave) Qui est un groupe qui traite en priorité de l'actualité de la scène avec principalement les nouvelles productions et l'actu concerts.


"Cold wave" (https://www.facebook.com/groups/cold.wave) Lui est un groupe plus vaste, plus participatif aussi, qui traite de l'actu bien sûr, mais pas seulement.


"World Hystorical and Fantasy Music" (https://www.facebook.com/groups/340651289472231) Ce groupe est ouvert à toute forme d'art Ambient, Pagan, Ritual, Folk, Médiéval, Ethnic Music, Heavenly Voices, Dark Folk, Fantasy, Faeries, Néo médiévale, Pagan Folk, Irish Folk, Celtique, Celtic.


"Deathrock France" (https://www.facebook.com/groups/188758738347608) Un groupe exclusivement réservé à la scène Deathrock donc, mais aussi Dark Punk, Punk, je dirais un groupe aux couleurs musicales plus énervées.


Ces groupes sont le reflet de mes émotions musicales et sont là uniquement dans le but de partager et d'informer. Ils sont ouverts à tous. Enfin tous ceux qui aiment ces styles de musique.



8/ As-tu d'autres passions à part les scènes post-punk/goth ? Des centres d'intérêts différents comme la lecture, le cinéma...

Comme je l'ai dit, je suis un curieux je me passionne pour beaucoup de choses, L'histoire, La peinture, Les Voyages, Le Cinéma, mais ma plus grande passion est mon fils.



9/ Tu participes aussi à l'organisation d'un festival depuis 2 ans : Lucie A'Live qui a lieu à Auchel au mois d'août, est-ce exact ?
Comment cela se passe-t-il pour l'organisation ?
Combien de spectateurs·trices avez-vous eu pour l'édition précédente ?

Non je ne participe pas à ce festival, j'ai simplement proposé à Frontière rock de devenir partenaire de ce dernier car l'histoire et la cause du festival m'ont touché. Pour le reste, je vous invite à vous rapprocher des organisateurs : le label North Shadows Records.


Je suis également impliqué pour sa 10e édition sur le festival LES NUITS DARK RITUAL (https://www.facebook.com/events/573064477173575) organisé par Rosa Crux le groupe rouennais, qui se tiendra du 12 au 15 août prochain. Une fois de plus en tant que consultant, c'est-à-dire que je suis intervenu dans sa programmation et dans sa communication.





10/ Bon alors celle-là tout le monde y a droit : quels sont ton plat favori et ta boisson de prédilection ?

Je répondrais sans surprise, comme dans la musique, je suis également très curieux dans la gastronomie. J'aime beaucoup les saveurs asiatiques et dans la gastronomie française les bons plats de grand-mère. Après, pour la boisson, je ne crache jamais sur un bon whisky tourbé Écossais.



11/ Peux-tu nous parler d'un de tes souvenirs de concerts s'il te plaît ? Je veux dire : un live d'un groupe post-punk/goth qui t'as vraiment marqué en bien.

Il y en a beaucoup, mais vraiment Beaucoup, un parmi tant d'autres :

ROZZ WILLIAMS Arapaho Paris 1994 car c'était la première fois que je rencontrais Rozz et franchement un sacré Monsieur pour un sacré concert avec en prime une bataille de tranche Jambon dans les backstages avec Rozz et Renaud le bassiste de Lacrima Necromanzia un Ami.

Mais bon Franchement pas simple la question.



12/ Tu sais, si possible Jeu D'Ombre sera disponible en fanzine papier un jour. Est-ce que tu connais quelques fanzines qui traitent de post-punk/goth (peu importe la langue ou l'origine.) ? Est-ce une bonne idée selon toi de publier un fanzine aujourd'hui ?

Le format Fanzine a toujours été un excellent format pour parler de la scène underground. Il permet de rester libre et indépendant, ce que revendique notre scène depuis la fin des années 70. Dans les années 80 et 90 beaucoup de fanzines étaient présents et c'est dans leurs lignes que nous allions chercher l'information, la nouveauté. Les années 2000 ont vu apparaître des magazines vendus en kiosque puis avec le développement du net, beaucoup d'entre eux sont passés en mode webzine.

En France, il reste de ceux-là le fanzine TWICE qui a résisté au temps et à Internet [NDLR : excellent zine, nous le recommandons]. C'est à mon avis une bonne idée de relancer ce format sachant que de toute façon le support fanzine papier est avant tout une histoire de passionnés et non de journalistes...



13/ Aurais-tu une recommandation pour les lecteurs·trices de Jeu D'Ombre ?

Je n'ai aucune prétention à donner des recommandations, mais simplement si je devais dire un truc ; soyez curieux de tout, restez libre dans vos goûts. Et surtout n'oubliez pas quelle est l'origine de ce courant musical, allez chercher, fouiller pour encore plus de connaissances.


14/ Je crois qu'on a fait le tour pour cette fois héhé.
Je te laisse terminer cette interview comme bon te semble. Pour ma part, je te remercie pour le temps consacré à répondre aux questions de Jeu D'Ombre et te souhaite des tonnes de bonnes découvertes :-)
Bye bye !

Des tonnes de découvertes, c'est le meilleur de ce qu'il peut m'arriver.

Un dernier mot ? Merci à Jeu D'Ombre, longue vie à Jeu D'Ombre et soyez notre lumière pour découvrir encore plus de bon son.





128 vues0 commentaire