People Are People - Setmana Santa Festival - Novembre 2022



C'est le mois prochain que se tiendra le festival Setmana Santa à Toulouse. Véritable semaine d'événements liés aux scènes Post-Punk/Goths, cette incroyable initiative est née de l'esprit enflammé de Laurent Konstroy et se tiendra du 5 au 11 décembre 2022. Il nous semblait intéressant de poser quelques questions au fondateur du festival pour en apprendre plus sur ses motivations et sur le programme de cette semaine qui s'annonce inoubliable.

Propos recueillis par Xzvrey en Octobre 2022.









1/ Salut Laurent, comment ça va ? Très occupé avec la Setmana Santa j'imagine ? Comment se déroulent les préparatifs ?

Je ne vais pas te cacher que c'est un peu épuisant quand tu cumules un métier plutôt physique (je suis déménageur à mon compte) et l'organisation d'un événement tel que Setmana Santa, mais on se maintient, ma foi ! Je suis très heureux de voir que cette nouvelle édition (cf. La Semaine Sainte en 2019) semble intéresser le public. Et d'autant plus motivé que je suis rejoint par une très belle équipe de bénévoles toujours en train de se constituer à l'heure actuelle.



2/ Parlons un peu plus en détail du festival du coup. Si je comprends bien, cela dure une semaine, à Toulouse et dans différents lieux, c'est cela ?

Oui. Le concept est parti il y a 3 ans, en 2019 avec le festival La Semaine Sainte. L'idée étant de proposer un événement d'envergure qui serait consacré à toutes les mouvances issues de la culture gothique. Nous tenons donc de ce fait à illustrer tout autant la musique que les autres formes d'art qui s'y rattachent. C'est pourquoi dans notre festival il y a évidemment des concerts, mais également une place pour des expositions et un film au cinéma. Et c'est une démarche que nous allons peaufiner les prochaines années si nous survivons lol. Cette année par exemple, nous rendrons hommage via une exposition à la Cave à Rock (Toulouse) au mythique label français des années 80, L'invitation Au Suicide qui aurait fêté ses 40 ans. Nous inviterons également un artiste gothique, Sioux Side, peintre et tatoueur, qui est aussi le bassiste du groupe The Cemetary Girlz. Côté cinéma, nous proposons cette année le moyen métrage de BOY HARSHER "The Runner" à l'American Cosmograph suivi d'un concert de DENUIT sur cette même scène au pied du grand écran.



3/ Il n'y a pas que des concerts si je comprends bien, j'ai vu sur le flyers qu'il y avait une conférence aussi, une expo, du cinéma... C'est tout un programme ! Comment est né ce concept de semaine du Post-Punk/goth ?

Probablement d'un cerveau malade ! Plus sérieusement, d'un constat. Il y a peu de festivals en France qui vont dans ce sens et défendent la scène actuelle dans ce registre. Dire qu’il n’y en a pas serait mentir et je salue ceux qui existent déjà, je sais qu'ils se reconnaîtront. Mais l'idée même si elle est un peu ambitieuse, c'était d'une part de générer un réel enthousiasme de la part du public français vers ce genre de musique et pourquoi pas tenter de le faire grossir, mais également l'envie de montrer au reste de l'Europe qu'en France aussi nous voulons promouvoir cette scène riche et diversifiée.




4/ Comment cela s'est-il passé avec la ville pour organiser une telle manifestation culturelle ? Avez-vous eu un peu de soutien de la part de la ville de Toulouse ou de la région ?

À l'heure actuelle, Setmana Santa est un festival indépendant et autofinancé. S'il faut se mettre à poil, disons que l'idée a germé dans ma tête en 2018 probablement frustrée par ma vie professionnelle de laquelle j'avais du mal à m'extraire par manque de rencontres artistiques dans la ville où j'avais débarqué en 2016 : Toulouse. En 2018 donc je reviens vers mes premiers amours post punk et cold wave en créant la communauté fb I Goth You Babe puis en enchaînant quelques soirées DJ sur Toulouse et Marseille. Comme on m'a clairement empêché de continuer les soirées (passons sur les détails) , et que je me faisais un peu chier, j'ai lancé ce projet. Derrière moi, j'ai une vingtaine d'années d'organisation de petits et moyens événements à Marseille ma ville natale. J'ai donc décidé de m'attaquer à quelque chose de plus gros pour toutes les raisons évoquées plus haut. On n'allait pas m'empêcher de jouer sans réveiller la bête, c'est mal me connaître. Revenons à nos moutons. Après plus de 20 ans dans l'underground, je serai personnellement ravi que la ville s'intéresse à ce projet. Je pense œuvrer dans ce sens les années suivantes, mais rien pour l'instant n'est officiel si ce n'est que nous utilisons certaines salles plus ou moins gérées par la mairie contre une location.



5/ Qui participe à l'organisation de ce festival ? Vous avez beaucoup de bénévoles ? Avez-vous des partenaires habituels ?

Nous sommes encore assez peu nombreux car il faut un paquet de personnes bien nerds pour gérer un événement d'une semaine, mais je suis ravi que cette année, nous puissions compter sur une vingtaine de bénévoles. Dans l'équipe, David notre webmaster est un binôme nécessaire avec qui je me complète bien. Il amène un cadre post-orga qui me soulage énormément. En effet, toute la partie de préparation et de programmation m'incombe et je le fais avec beaucoup de plaisir, mais comme on n'est pas bon partout, c'est bien de pouvoir compter sur des personnes qui t'amènent les ressources que tu n'as pas. C'est également le cas de Laurie, notre community manager cette année. Je ne peux pas les citer toutes et tous, mais ils ont ma plus profonde gratitude. Côté partenariat, on est encore à la ramasse si on parle d'un axe d'échange commercial. C'est un boulot à part entière et perso, ça me gave, mais pourquoi pas si quelqu'un s'en charge à l'avenir ? Viens voir Daddy Konstroy petit.e étudiant.e corbeau en école de commerce... Notre seul et unique partenaire cette année, c'est l'émission culte Frontière Rock sur Attitude FM à Angoulême qui se fait le relais de l'actualité de la scène cold wave internationale tout en invitant des groupes en itw depuis de nombreuses années (2006, il me semble).



6/ Il y a eu plusieurs éditions du Fest si je ne m'abuse. Quels souvenir gardes-tu de ces précédentes itérations ?

Des bons et des moins bons. L'accueil et les prestations des artistes restent évidemment d'excellents souvenirs mais ce que tu appelles la première édition, la semaine sainte s'est déroulée à une période pas top, vacances scolaires et du coup c'est un événement qui est resté très confidentiel. C'était également une première édition très spontanée et cela m'a permis d'en tirer une expérience afin d'améliorer les erreurs que j'aurais pu commettre dans l'organisation par exemple. Je préfère dire que c'est la première édition du festival Setmana Santa. D'abord, parce que le nom a changé. Nous l'avons rebaptisé en occitan pour plus de rayonnement international, plus de mysticisme, plus de sacré ! Et cette année nous avons mis les bouchées doubles autant sur le plan graphique que sur la programmation. Enfin, nous avons changé la période puisqu'il se déroule désormais début décembre.





7/ Pourrais-tu nous raconter ton meilleur souvenir concernant l'organisation de Setmana Santa ?

Tu sais, les souvenirs se créent surtout avec le temps. Et le festival est bien trop jeune pour que je puisse répondre honnêtement à ce type de question. Si c'est pour parler de certains concerts, je dirai qu'ils étaient tous bien donc ça n'a pas trop d'intérêt.

En revanche, je préfère me dire que nous allons créer des souvenirs dans le futur. Des souvenirs qui appartiendront à tous ceux et celles qui participeront de près ou de loin à l'organisation du festival, mais aussi et j'espère au public grandissant qui viendra nous visiter. Je crois que c'est la plus belle chose que tu puisses ressentir, créer des souvenirs dans la tête des gens.



8/ Vous avez programmé de nombreux bons groupes parmi lesquels She Past Away, Undertheskin [NDLR : hello Mariusz !], The Cemetary Girlz, Actors et bien d'autres. Comment avez-vous fait votre choix ? Qui décide de la programmation ?

C'est moi. C'est ma partie. Pas touche ! Haha. Non, je plaisante bien sûr, je serai tout à fait d'accord pour étudier la question à plusieurs pour les années futures, mais molo quand même, hein ! C'est évidemment un grand plaisir que de réfléchir à qui seront nos futurs invités quand tu aimes cette musique profondément. Certains choix étaient directement reliés aux éditions qui n'ont pas pu avoir lieu à cause des crises covid au travers d'artistes que j'avais déjà contactés. D'autres choix se sont fait à travers des rencontres et enfin bien sûr certains artistes comme SPA [She Past Away], on en avait besoin pour mettre un grand coup dans la fourmilière et sortir du lot. Bref, c'est extrêmement motivant et c'est le point de départ de l'organisation. Ensuite, viennent les aspects plus logistiques qui me plaisent aussi comme l'échange avec les salles de concert.


She Past Away jouera pour la soirée du 7 Décembre 2022

9/ Il y a également des DJ sets de prévus, je crois que tu mixeras personnellement aussi d'ailleurs. Impatient ? Ha ha. Par ailleurs, je trouve que c'est toujours intéressant d'avoir quelques DJ set ; est-ce une constante depuis le début du festival ? Est-ce que le public est réceptif à ce genre de programme ?

En effet, c'est une constante dans l'idée si tu fais référence à 2019. Mais encore une fois, c'est un nouveau festival nom de Zeus ! Plus sérieusement, les DJ sets nous permettent de proposer des soirées gratuites ce qui pour moi est très important. Cette année, c'est The Petit London qui nous accueille et je les remercie. C'est un bar à dj's que j'apprécie tout autant que l'équipe qui le dirige. Impatient de mixer ? Toujours ! Et pas du tout lol parce que ça commence à faire un bail que je n'ai pas bossé mes mixes. Disons qu'il ne faudra pas s'attendre forcément à de la grosse performance technique, en tout cas pas d'ici 2023. Mais bien sûr que ce sera un plaisir.



10/ J'ai vu sur l'affiche que cette édition fêtait également les 40 ans du label L'Ivitation Au Suicide, un label culte ! Est-ce que parmi vous certaines personnes ont fait partie de ce label ?

Absolument pas ! C'est juste un label qui nous faisait rêver dans les cours d'école au collège avec mes potes à la fin des années 80. Donc oui, je commence à être vieux, mais pas à ce point ! mdr. C'est un label de « grands frères » dirons-nous en substance. D'ailleurs, je ne pense pas que ce label parle aujourd'hui à beaucoup de monde. On vous parle d'un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître, phrase de boOomers lol. Mais ça fait partie de l'éducation gothique par excellence. Merci Setmana Santa !



11/ Parmi les membres de l'équipe, est-ce que certaines personnes sont investies dans d'autres projets liés aux scènes Post-Punk/Goth ? Par exemple, des émissions de radio, des zines, d'autres orgas de concerts, des groupes ?

Absolument ! Comme quoi tu vois, je peux être positif parfois. Oui, il y a un peu de tout ça car tu es naturellement amené à bosser avec les acteurs de cette scène quand tu proposes une initiative comme ce festival et dans la mesure où ce ne sont pas de sombres connards mdr. On fait jouer régulièrement des groupes du coin, des DJ comme Boudoir Moderne qui ont également leur émission de radio Foutoir Moderne sur Radio FMR. Au sein même de l'équipe il y a des dj's et des djette's comme Fréquence Froide ou Loutre Rage, des groupes aussi comme Tendresse Violence, belle rencontre de cette année d'ailleurs ou encore Eydolon qui était à l'affiche de La Semaine Sainte en 2019 et qui a rejoint l'équipe cette année. C'est pas beau ça ? . Enfin, je suis en lien avec d'autres orgas comme Noiser. Niko Kvass nous apporte un soutien moral, et même plus que ça, et il est de très bon conseil. Je le remercie pour sa bienveillance à mon égard.




12/ Un festival, c'est aussi des personnes derrière. Quelle est ton histoire avec les scènes Post-Punk/Goth ? Si certains membres de l'équipe veulent également répondre à cette question, ils/elles sont les bienvenu·e·s.

Je suis seul pour répondre à l'interview comme dans la vie. I'm a poor lonesome cowboy mdr. Décidément, qu'est-ce qu'on se marre dans cette interview ! Mon histoire avec le post-punk c'est la découverte des Cure à 12 ans en 1985. À 13, j'avais tous leurs albums agrémentés de ceux de The Glove, Siouxsie & the Banshees, Cocteau Twins, Bauhaus, Norma Loy, Béru... Et plus les années passèrent plus j'accumulai de vinyles. Bref gros "branché" Goth comme on disait à l'époque (BoOmer!!). À 14 ans, je montais mon premier groupe influencé par ces genres de musique, ça s'appelait the Yoda's Tears on avait une sacrée gueule de néo-romantiques pubères, il y a quelques photos qui traînent sur Facebook et une bande-son dans le placard.



13/ Quels sont tes albums de référence persos lorsqu'on parle des scènes Post-Punk/Goth ?

Ce genre de question horrible... Tout Joy Division, Seventeen Seconds des Cure (autant dire la trilogie complète), The Sky Gone Out de Bauhaus, The Serpent's Egg de DCD [Dead Can Dance], Treasure des Cocteau Twins, Juju de Siouxsie, Commercial Zone (un rare) de PIL... En fait, c'est un enfer cette question tu n'aurais pas assez de pages dans ton Fanzine d'autant que je fais seulement référence aux vieux groupes là, mais j'adore des tas d'autres formations sur la nouvelle scène comme Holygram, Sextile, Haunted Horses, the Soft Moon, Rendez-Vous, Vox low, ALL YOUR SISTER (!), Tropic of Cancer, NONN, Ritual Howls, Isolated Youth, the Foreign Resort, Keluar... Bref, là aussi, il faut un volume 2 de ton Fanzine du mois mec.






14/ Quel est ton regard sur l'underground Post-Punk/Goth actuel ? Avec toutes les sorties intéressantes qui voient le jour chaque année, n'est-ce pas un peu frustrant de ne pas pouvoir faire jouer tous les groupes que tu apprécies ?

Évidemment, ça l'est. Mais ce qu'il y a de bien tout de même dans le format que nous proposons, c'est qu'on peut programmer pas mal de groupes sur une semaine. J'aime beaucoup la scène actuelle d'autant que je trouve qu'il y a de moins en moins de copycat qu'il y a encore 5 ans en arrière. Parfois, je me tapais un album entier pour retenir qu'un seul morceau, mais ce n'est pas grave tant qu'il est bon. Aujourd'hui, j'ai l'impression que la qualité s'affine j'espère juste que les groupes continuerons à faire de la bonne musique sans vendre leur âme à la World company. [NDLR : Beuhar c'est clair !]



15/ Attention, question tradition et pas le droit de l'esquiver ha ha : quels sont tes plats et boissons préféré·e·s ? As-tu une recette perso spéciale à nous communiquer ? [NDLR : qu'est-ce qu'on peut parler de bouffe dans Jeu D'Ombre !]

WHAT ?? Mec, il est bientôt deux heures du matin et tu me fais ce coup-là sérieux ? Hahaha ! T'es un ouf mental toi, tu sais ? Bon, ben, je suis flexitarien, j'aime cuisiner, encore célibataire, ne traînez pas trop non plus les filles ! Haha. Plats : Bio et local au maximum. Je fais gaffe à ce que je consomme malgré le fait d'être un putain de citadin. Bon, on a dit ça donc, à base de poulet, poisson, légumes... Boissons. En soft : gaspacho, mais uniquement celui de la marque Intermarché, mdr véridique ! En sucré, un bon sirop de pêche / abricot au basilic du Moulin de Valdonne. Du thé vert bio. En drinks : Guinness pour la vie, Vodka/Monster (c'est de la coke liquide), bloody Mary, Moscow mule. Et pastaga bien sûr ! On ne renie pas ses origines. Bon ben, merci Flo, je crois qu'on a trouvé nos sponsors... Merci Jeu D'ombre !



Undertheskin, (Bettina_Schulze_Photography)
16/ Tu sais, un jour Jeu D'Ombre sera sans doute édité en zine papier. Penses-tu que c'est intéressant comme projet ? Pourrais-tu nous recommander d'autres zines traitant des scènes Post-Punk/Goth (peu importe la langue) ?

Tu sais, j'ai fait partie d'un fanzine, et même de plusieurs. Cela a commencé au collège ça s'appelait Trilogie Noire. Plus tard en 96, on a créé la revue Scratch qui a commencé avec 5 feuilles A3 pliées en deux et polycopiées. Je te préviens, c'est dur d'y arriver. C'est cher et les gens, je pense, se désintéressent de plus en plus des magazines. Mais il reste des irréductibles comme moi qui gardent et entassent des piles d'archives. Le problème, c'est que tu nous retrouveras bientôt dans les musées, vieux fossiles sauvages que nous sommes haha !



17/ Je n'ai plus de questions pour le moment, aurais-tu un message à faire passer au lectorat du zine ?

Continuez à vous cultiver à travers ce type de réseaux alternatifs comme Jeu D'Ombre, il n'y a rien de mieux pour se faire une vraie culture musicale. Bravo à toi pour ton investissement ! Pour prêcher pour ma paroisse, AMEN, j'invite tous les lecteurs de Jeu D'Ombre à soutenir le festival à travers les réseaux en suivant nos pages et en venant visiter notre site web setmansanta.fr, car je pense que notre initiative peut susciter un réel intérêt et que nous aurons besoin de votre soutien à toutes et à tous.



18/ Laurent, merci beaucoup d'avoir répondu aux questions de Jeu D'Ombre. Nous espérons que cette édition se déroulera à guichet fermé et que le fest sera réussi. À très bientôt pour d'autres entretiens et d'autres éditions et comme on dit : à ta santé ! Salut.

Merci, c'est tout bonnement adorable d'amener ton soutien à Setmana Santa. Rendez-vous du 5 au 11 décembre 2022 à Toulouse pour le festival Setmana Santa !! C'est quasiment Noël avant l'heure hohoho!

Cœur avec le foie, Konstroy.






50 vues0 commentaire