top of page

RADIUM VALLEY - Landscape


Cyber/Goth Metal – France

Metal District – 2018


Le groupe étant basé dans la même région que notre webzine, il aurait été criminel de ne pas au moins faire une chronique de ce surprenant Landscape. J’ai bien dit surprenant. Sur le papier, on pourrait penser qu’il s’agit d’un groupe assez peu intéressant de métal moderne sans personnalité. Que nenni !

En effet, le groupe formé en 2012 dans la région de Limoges est typiquement le genre de groupe qui ne bénéficie pas de l’exposition qu’il est en droit d’espérer. Depuis, il n’a de cesse de perfectionner sa musique et de développer son univers (sombre). Nous sommes donc face à un album de métal chanté en clair qui intègre des éléments électroniques assez typés EBM. On peut qualifier la musique de Radium Valley comme un mix très personnel entre des groupes comme Division Alpha, Paradise Lost, Sybreed et certains albums de Crematory avec une touche de Dark Metal classique. De son côté, le chant peut faire penser à Moonspell.

Alors est-ce que ce mélange fonctionne ? Eh bien oui ! Il fonctionne même terriblement bien, car le groupe maîtrise vraiment l’exercice de la composition. Les titres sont à la fois assez faciles d’accès, mais recèlent de nombreux détails et finesses que vous mettrez plusieurs écoutes à déceler. Un avantage considérable, surtout que les titres transmettent vraiment des émotions et ne se perdent pas dans des expériences bizarres et incohérentes. Au contraire, c’est la force principale du groupe : sa cohérence et sa maîtrise de son sujet. Tout, des compositions aux visuels en passant par le son et les tenues de scène est bien amené et fait avec sérieux et retenue en même temps. On peut dire que Radium Valley est un groupe mature et adulte.

Les riffs s’enchaînent bien, alternant passages simples et rythmiques avec quelques passages plus complexes sans tomber dans le déluge technique. Le tout produit de la variété et renouvelle sans cesse l’intérêt de l’écoute. Mention spéciale au jeu de batterie très détaillé et varié. La section rythmique est de toute façon au top du top et apporte cette rigueur nécessaire à ce type de musique.

Enfin, et c’est un point crucial, le son est peut-être l’un des plus qualitatifs qu’il m’ait été donné d’entendre dans ce registre Cyber/Goth Métal. Les sonorités plus « EBM » s’intègrent très bien à l’ensemble qui, malgré le style pratiqué, reste très organique et ne sonne pas du tout comme une prod métal moderne insipide. Au contraire, il y aurait presque un côté old-school qui fonctionne à merveille. L’album bénéficie d’une production de qualité sans être « surproduit » ou maquillé.

Cerise sur le gâteau, nous avons droit en fin d’album à une reprise de Kraftwerk avec le cultissime Radioactivity :-D

Une surprise à bien des niveaux, Landscape est le genre d’album qu’on aimerait entendre plus souvent dans le registre du métal moderne et inspiré d’atmosphère Cyber et Goth.

Mais la grande force de Radium Valley, c’est qu’ils évitent tous les clichés et proposent une musique et un univers personnels, et, cela, c’est la plus belle des réussites.

Recommandé !




77 vues0 commentaire

Comments


bottom of page