top of page

SELOFAN - Partners In Hell


Darkwave / Minimal / Coldwave - Grèce

Fabrika Records - 2020


Une étrange sensation d'abandon et de détachement nous envahit à l'écoute de ce disque. Comme si toute chaleur avait quitté ce monde. Les sonorités synthétiques, froides et minimales s'animent avec "The Grey Garden" qui ouvre l'album telle une marche funèbre. Un tempo lent, une rythmique minimaliste et presque martiale accompagnée de claviers sombres et dépouillés. Enfin, la voix de Joanna entre en scène et nous emprisonne dans la logique froide de Selofan. Impossible d'en sortir avant la dernière note d' "Auf Deiner Haut", le titre de fin.

Ce qui frappe de prime abord dans la musique de Partners In Hell, c'est une certaine ressemblance avec Lebanon Hanover. Mais, passé ce premier constat notamment induit par le chant assez similaire dans ses intonations, on se rend vite compte que Selofan ne copie absolument pas le groupe basé en Allemagne. En effet, les sonorités instrumentales sont assez différentes, plus dynamiques et surtout beaucoup plus New-Wave. Certains titres plus rapides comme "Almost Nothing", "There Must Be Somebody", "Absolutely Absent" et le titre de clôture offrent une vision très singulière de la Darkwave. Ces morceaux semblent littéralement vivants et conscients. Ils m'ont fait ressentir une sorte de besoin pressant de trouver une échappatoire, de fuir quelque chose d'invisible et de terriblement dangereux.

En soi, la musique de Selofan est unique en son genre. Une Darkwave avec des plans carrément épiques ("Absolutely Absent" notamment), du rarement vu dans le genre.

Ce qui différencie le duo Grec des autres productions du genre, c'est son approche singulière d'un style pourtant déjà riche en matière de productions à forte identité. À mon sens, aucun groupe ne sonne comme Selofan, du moins sur cet opus. Le sentiment constant d'enfermement malgré le dynamisme des compositions et leur vélocité est une expérience assez déroutante et prenante. La variété des rythmes et des sonorités électroniques donne à chaque titre une particularité au sein de cet ensemble compact et enivrant. La qualité sonore est bien entendu de la partie et améliore encore le rendu global de l'album.

Globalement, une surprise à plus d'un titre et pour ainsi dire une révélation dans un genre qui n'a décidément pas fini de me surprendre.

Froidement recommandé.



16 vues0 commentaire

Comments


bottom of page