SELOFAN - Vitrioli


Darkwave / Electronic - Grèce

Fabrika Records - 2018


J'ai découvert ce groupe, plus particulièrement cet album, en me penchant sur le label Fabrika Records, dont plusieurs de leurs productions font partie de mes petites pépites auditives. Label géré par Dimitri Pavlidis, qui forme avec Joanna Pavlidou le groupe originaire de Grèce qui nous intéresse aujourd'hui : SELOFAN.

La pochette de Vitrioli (leur 6e opus), illustre à merveille le contenu de l'album. C'est sobre, épuré, tout en étant dérangeant et froid.

Le premier morceau « Give me a reason » démarre par une longue partie instrumentale qui met en place une atmosphère quasi-cinématographique qui nous plonge dans un univers sombre et quand enfin la voix démarre, l'hypnose commence.

La grande force de ce disque pour moi, en plus d'y trouver des titres chantés en anglais, grec, espagnol et allemand ; c’est la multitude d'influences qu'on peut y trouver.

Avec « Living scandal » et son saxophone qui renvoie aux polards les plus sombres, « Vitrioli » et « The language of love », habillés de nappes d'ambiance par les synthés, on tend vers une atmosphère orientée cold wave/goth tandis que « Black box » et « Ist die liebe tot ? » nous renvoient vers des sonorités qui suintent l'EBM grâce aux rythmiques très soutenues de la boîte à rythmes. L'album se termine par une reprise très énervée mais parfaitement exécutée, à mon goût, du groupe polonais Siekiera « Misiowie Puszyści ». Allez écouter ça après avoir lu la chronique !

Pour conclure, Vitrioli de Selofan est un album que j'ai personnellement adoré et que je recommande pour celles et ceux qui aiment, en plus d'écouter de la musique, se plonger dans un univers à part entière pendant 40 minutes. Si vous aimez Lebanon Hanover et Buzz Kull, vous apprécierez cet album.




7 vues0 commentaire