top of page

WILLIAM BLEAK – Viva Lost Love


Goth-Rock / Surf-Rock – Allemagne

Autoproduction ? – 2023


Vous aimez les années 80 ? Vous pourriez trouver ici un disque capable de satisfaire vos appétits de sonorités old-school. Les Allemands de William Bleak publient régulièrement des productions depuis leur premier single en 2018.

Ce Viva Lost Love pourrait bien être leur deuxième album si je me réfère à leur Bandcamp. Constitué de 9 titres vraiment très bons, il s’agit ici d’une sortie inattendue et bienvenue en même temps. On se surprend régulièrement à se dire : « mais comment se fait-il que ce groupe n’ait pas de label ? »…

Lignes de guitare cristallines et envoûtantes, basse omniprésente, jeu de batterie détaillé, voix sombre et charismatique. Pas de doute, nous sommes bien en présence d’un album de Rock Gothique avec une touche de Surf Rock çà et là. Des titres comme « Viva Lost Love », Until You Sleep » ou « Pressure » mettent l’ambiance en quelques secondes. D’autres, plus étranges et torturés (« Medication ») demanderont un peu plus d’effort pour être appréciés à leur juste valeur.

Le point for de William Bleak, ce sont les mélodies qui font mouche dès la première écoute. Elles captent tout de suite votre attention et ne vous donnent pas l’occasion de protester. Au contraire, on y retourne volontiers une seconde fois, puis, on enchaîne les écoutes.

Le son, de très bonne qualité, nous gratifie d’une très bonne mise en valeur de chaque instrument. Aucun détail ne manque, notamment au niveau des guitares (souvent deux mélodies se mélangeant) qui percent littéralement le mix pour délivrer leurs flots d’émotions.

Le travail de composition est exemplaire. Rien ne manque, on ne s’ennuie pas et tout est très compréhensible tout en gardant une belle personnalité et certains titres réservent des surprises pour qui a le souci de l’écoute détaillée (« INRI », « Pray For Rain »). Si vous aimez les mélanges entre 80’s et sonorités plus modernes comme on pu le faire certains groupes (Shadowplay, People Of Nothing…), vous devriez au moins essayer cet album pour ne pas risquer de passer à côté d’un très bon cru.

En gros, William Bleak a eu l’excellente idée de puiser dans ses influences 80’s sans pour autant sacrifier la personnalité de son univers musical propre.

Une très bonne découverte. Recommandé !






13 vues0 commentaire

Comments


bottom of page