top of page

WITCHHANDS – No Gods No Masters

Dernière mise à jour : 13 sept. 2023


Goth-Deathrock - USA, Colorado

Bat-Cave Productions – 2023


Hhhuuummmmmm… Vous entendez cela ? C’est le son du bon Goth-Deathrock avec cette guitare saturée qu’on ne pensait plus entendre dans les productions modernes. On sent qu’on va passer un bon moment dès les deux premiers titres et on se prend cartouche sur cartouche au fur et à mesure que la galette tourne dans la chaîne Hi-Fi.

La voix puissante de Ryan Flint fait des merveilles avec son timbre rocailleux et son agressivité toute punk dans la manière de chanter. Pourtant il parvient à conserver une certaine expressivité qui fait plaisir à entendre. Les compositions on vraiment la pêche et font mouche dès la première écoute, signe que tout a été pensé pour être efficace tant sur album qu’en live. Contrairement à beaucoup d’albums de deathrock sombres nous projetant dans une atmosphère inquiétante et presque onirique, ce No Gods No Masters évoque plus le combat et la résistance. Certains passages en D-Beat comme sur « Buy Yourself » insufflent directement l’énergie du punk (voir du Horror Punk) dans un album dominé par une ambiance somme toute assez gothique qui fait plaisir à entendre.

Les lignes de basse sont clairement dominantes (et démentielles), bien écrites et remarquablement interprétées, mais, et c’est peut-être là le seul défaut de ce très bon album : il arrive que la basse couvre légèrement certains leads de guitare pourtant dévastateurs. En tant que bassiste moi-même, j’adore quand cet instrument est mi en avant mais il faut garder un certain équilibre. Rien de grave cela dit et l’album a globalement un son très convaincant. Étrangement, certains sons de guitare très distordus me font penser au groupe Witching Hour mais en plus maitrisé et plus marquant aussi. C’est d’ailleurs ces sonorités de guitare qui font vraiment de cet album une pièce de Goth pure et dure. On ne s’en plaindra pas et on en redemande même. Les titres marquants s’enchaînent bien (« Dead Ringer », « Black September », « No Gods »… que de bons morceaux décidemment). Le groupe a fait le choix de terminer sur un mid-tempo : « El Doble » du plus bel effet, très gothique, qui clôture le disque sur une note sombre et oppressante. Ce n’est pas commun mais cela fonctionne du tonnerre !

Globalement, un album à recommander aux fans de Goth-Deathrock en recherche d’une production alliant la puissance du Punk à l’atmosphère glaçante de l’univers gothique. Sincère, pertinent, bien travaillé, l’album est une véritable réussite qui s’ajoute au catalogue d’albums culte sortis chez Bat-Cave Productions.

Recommandé !




101 vues0 commentaire

コメント


bottom of page