DEAR ELOISE - Uncontrollable, Ice Age Stories


Coldwave / New-Wave - Chine

Maybe Mars Records - 2015


Certains hausseront les sourcils en voyant les termes "Coldwave" et "Chine" sur une même ligne mais il ne s'agit pas d'une erreur. D'ailleurs contrairement à une idée reçue fort répandue, le continent asiatique n'est pas du tout étranger aux scènes post-punk/goth. Qui plus est, Dear Eloise n'est pas un groupe débutant puisque ses premiers effort datent de 2010 et que le duo existe depuis 2008. Autant vous dire tout de suite que nous ne sommes pas en présence d'une production de débutants. Au contraire, Dear Eloise fait parti de ces projets bénéficiant d'une véritable maturité musicale et d'une identité sonore spécifique que l'on reconnaitrait entre 1000.


L'album qui nous intéresse est sorti en décembre 2015 et c'est un très bon point de départ pour se confronter à la musique très spécifique de ce duo d'origine pékinoise. Combinant des éléments de rock classique, de musiques expérimentales et de new-wave, l'album qui nous intéresse sonne en réalité très coldwave, voir carrément post-punk sur des titres comme "Spring Day in Green Bank".

L'orientation lo-fi du son se prête très bien aux compositions imaginées par Yang Haisong et Sun Xia (dont la voix douce et spectrale est fort appréciable). Les mélodies de guitare sont centrales dans le paysage instrumental de Dear Eloise. Elles sont toujours marquantes et restent dans la tête dès la première écoute. Rien n'est laissé au hasard, chaque attaque ou accentuation de jeu a son importance. Les rythmiques classiques et presque mécaniques (industrielles ?) font leur boulot en laissant suffisamment de place au duo guitare/chant pour s'exprimer pleinement. Dear Eloise n'en fait pas des caisses, sa musique sonne c'est indéniable et le duo sait faire simple, beau et renversant.

Pour compléter cette recette déjà très copieuse, le combo chinois ajoute des éléments indus à sa musique, en font. D'ailleurs le sifflement que l'on entend sur une bonne partie des morceaux pourra en rebuter certains (surtout si vous écoutez au casque), mais on s'habitue vite à cette marque de fabrique qui ajoute un certain éclat au désespoir qui jaillit des compositions tel un geyser. Brûlante, la musique de Dear Eloise l'est malgré son orientation très coldwave. Elle marque au fer rouge les esprits des auditeurs, en bien ou en mal. Pour ma part, ce fut un voyage riche et incroyablement prenant.


Aucun groupe ne sonne comme Dear Eloise et c'est bien là le principal. Leur album est d'une richesse insondable et constitue une excellente porte d'entrée vers leur univers musical si spécifique.

A découvrir de toute urgence !



14 vues0 commentaire