top of page

DUCTAPE – Echo Drama


Darkwave / Post-Punk / Synthwave - Turquie

Swiss Dark Nights – 2024

 

Aaahhh Ductape, véritable révélation de ces dernières années, nous avions eu l’immense joie d’accueillir le groupe dans nos colonnes par le biais d’une interview dispo ICI

Le précédent album : « Ruh » présentait déjà une musique aboutie, riche et pleine d’émotions.

Aujourd’hui « Echo Drama » entend confirmer l’essai en proposant 8 nouveaux titres. Est-ce que ce nouvel opus est à la hauteur de son remarquable prédécesseur ? En un mot : OUI !

Dès le premier titre « Red Scar », on sent que le duo Turc a mis le paquet. Le chant de Çağla est plus que jamais vivant et incarné. Elle appuie avec une justesse bluffante la moindre émotion. Sa présence dans le spectre sonore de l’album est indéniable et on peut déjà la considérer comme une des voix remarquables de la scène actuelle.

Les parties instrumentales ne sont pas en reste avec notamment un très bon jeu de guitare faisant la part belle aux mélodies aériennes et aux rythmiques percutantes. Le travail de programmation de la boite à rythmes et des synthétiseurs est d’ailleurs à saluer. En effet, ces derniers apportent de la texture aux différents titres composés par le groupe mais sans noyer le lead des guitares ; l’équilibre est ainsi particulièrement maîtrisé. Les rythmes, enfin, sont variés et bien alternés entre tempos rapides et moyens, donnant de la variété à l’ensemble de l’album.

La recherche mélodique de ces nouvelles compositions faisant vraiment plaisir à entendre. Le choix des sonorités est dans la continuité de « Ruh » mais les compositions sont plus intenses, plus enragées et globalement plus accrocheuses encore.

Globalement, les titres parfois - complexes (« Evil Me ») parfois plus simples (« Anafor ») - sont tous entraînant, de véritables tubes des musiques sombres. On retrouve ce mélange particulier de Darkwave et de Post-Punk qui faisait déjà l’intérêt du précédent opus mais ici magnifié à un niveau rarement atteint même par les groupes culte des années 80.

Des titres comme « The Unknown », « Veil of Lies » et « Insan Senfonisi » marqueront à coup sûr les esprits. Ils ont le potentiel pour de venir de véritables références des musiques sombres de la décennie 2020. Ductape, c’est en quelques sortes un maître étalon représentatif d’une esthétique de son temps. C’est un modèle, une réussite à tous les niveaux : composition, exécution, traitement du son, esthétique… Tous les éléments sont parfaitement cohérents entre eux pour créer une osmose d’une qualité se situant très au-dessus des standards déjà élevés des productions actuelles. Ductape peut (et même doit) devenir un groupe d’une importance internationale, une icône pour la génération actuelle et un exemple à suivre.

Inutile de tergiverser : Chef d’œuvre !




29 vues0 commentaire

Comments


bottom of page