top of page

EUROPEAN GHOST – No Peace, No Sleep, No Shelter


Coldwave / Darkwave – Italie

Icy Cold Records – 2022


En septembre 2022 sortait un album renversant qui n’a, à mon sens, pas obtenu la reconnaissance qu’il mérite. European Ghost est un groupe italien originaire de Bologne (comme Horror Vacui) et il s’agit ici de leur 3ème album (déjà). Le trio inclus un membre du groupe Two Moons et un autre jouant dans The Black Veils. Ce sont donc des musiciens expérimentés derrière ce projet ; et cela se sent dès la première écoute. Les titres sont très bons, bien écrits, parfaitement exécutés et superbement mis en chair par une production de haute volée (mais pas trop lisse non plus).


L’univers est ici plutôt sombre avec une boîte à rythme froide et martiale mais avec un son costaud et écrasant. La basse et la guitare sont parfaitement audibles, les claviers planent au-dessus du reste, faisant peser une ambiance de fin du monde et enfin, la voix spectrale de Cristiano Biondo lie le tout avec un chant incarné et parfaitement adapté à la musique. La plupart des compositions affichent un tempo moyen/lent qui permet la mise en place d’atmosphères froides et nostalgiques, pleines de détresse et mélancolie. Le titre « White Foals », très bien conçu suffit à vous donner une idée de la musique du groupe : des compositions riches et progressives qui étoffent leur atmosphère au fur et à mesure. C’est cela European Ghost : une progression implacable et logique qui fait ressortir toutes les nuances de chaque émotion traversée.

Les quelques notes de guitare sur « Good Night » sont certes simples, mais parfaitement placées, avec un son beau à en pleurer qui nous prend à la gorge en un instant. Le plus rapide « Cold Lips » nous donnerai presque envie de nous enfuir de notre corps en courant mais nous rappelle que l’être est une prison dont on ne sort pas à loisir. Enfin, les trois derniers morceaux de l’album, plus torturés et plus électroniques aussi nous achèvent avec un pessimisme digne d’un Lucio Fulci (pour les amateurs de cinéma d’horreur gore et sombre).

Au bout du compte, même si un nombre insuffisant de personnes s’en sont rendues compte (à mon goût), nous sommes bel et bien face à un album monumental et parfaitement maîtrisé auquel il ne manque que quelques moments culte et virtuoses pour entrer au panthéon des chefs-d’œuvre de la Coldwave moderne.

Il serait bon de donner à No Peace, No Sleep, No Shelter la visibilité qu’il mérite tant l’album affiche une foule de qualités et de bonnes idées.

Très recommandé !




123 vues0 commentaire
bottom of page