top of page

Interview - AEROFLOT - 2024


Photo : Sarah Van Damme

C'est le 5 Avril 2024 que votre serviteur s'est rendu au John Lenon de Limoges pour assister à un fabuleux concert du légendaire groupe And Also The Trees. La prestation fut vraiment fantastique et la soirée mémorable. Cela n'aurait pas été aussi renversant sans l'excellente performance de la première partie : Aeroflot. Le duo a livré au public un set impeccable, magnifié par la gentillesse des deux messieurs formant ce projet unique en son genre. Certes, la musique proposée par le tandem est différente par rapport aux styles principaux traités dans notre zine, mais sa qualité fait qu'il me semblait essentiel de la mettre en lumière au travers de cet échange.

Propos recueillis par Xzvrey en 2024.



 

1/ Bonjour Aeroflot, merci beaucoup d’avoir accepté de répondre à nos questions, c’est un plaisir de vous accueillir dans nos colonnes. Quelles sont vos activités récentes ? Toujours sur la brèche à composer de nouveaux titres ?

 

ARNAUD : Bonjour, Merci à vous ! Récemment, nous nous sommes préparés pour cette tournée française avec And Also The Trees, nous sommes tous les deux bien occupés avec une multitude de projets différents. Je suis en résidence actuellement au Musée d’Art et d’Histoire de Genève où je mets en sons l’exposition de l’artiste belge Wim Delvoye. Je prépare également la bande son d’un film de Pascal Gréco, avec grand orgue, piano et percussions classiques.

 

POL : Dans ces dernières semaines nous avons composé, avec Simone Aubert, la bande son live pour le dernier spectacle du chorégraphe Gilles Jobin et adapté des morceaux de Tout Bleu pour être joué avec L’Orchestre de Chambre de Genève. J’ai ensuite fait 6 concerts en 6 jours avec 6 projets différents.. Je prépare actuellement une soirée centrée autour du vinyl HU LOOPED, un disque de sillons fermés qu’on a sorti pour le 18e anniversaire de notre label HU.

 



Photo : Denis Jacq

 


2/ Commençons par le commencement : comment est né le groupe ? Dans quelles conditions avez-vous créé le projet ? Si mes informations sont exactes, Aeroflot est une compagnie aérienne également non ? Pourquoi avoir choisi ce nom ? Lorsque je vous ai vu sur scène, vous étiez en duo, cela a-t-il toujours été le cas ?

 

ARNAUD : Le projet est né en 2012, en duo déjà, pour un concert hyper calme et ambient. Nous avons chacun une carrière comme compositeurs de musique pour le théâtre, la danse, le cinéma expérimental, et une flopée de projets obscurs. Avec Aeroflot, l’idée était de créer un groupe que tout le monde pouvait aimer. Nous avons choisi le nom Aeroflot car tous nos textes ont un rapport avec l’aéronautique, avions, aéroports, etc .. Nous passions beaucoup de temps en vol à l’époque et le nom s’est imposé de lui-même.

 

 

Photo : Arnaud Monnier
3/ Vous m’avez l’air d’œuvrer dans un sacré paquet de projet en dehors de votre collaboration dans Aeroflot ? Pouvez-vous faire un bref état des lieux de vos activités musicales ? D’ailleurs, vous êtes signés sur le label HU records, est-ce votre propre label à tout hasard ? Comment avez-vous appris la musique au fait ?

 

ARNAUD : Sous nom d’artiste Goodbye Ivan, je compose des musiques de film, des musiques pour des installations audio-visuelles, des performances pluridisciplinaires avec des peintres, comédiens, danseurs, et en plus de cela, je suis membre de plusieurs groupes étant multi-instrumentiste, je suis autodidacte donc, piano, guitare, basse, batterie.. Je suis donc bassiste avec November, un groupe formé de Simon Huw Jones, le chanteur de And Also The Trees et Bernard Trontin, le batteur des Young Gods. Je suis aussi batteur dans une autre formation, il y a le groupe ATMO aussi avec lequel je joue du psaltérion, un instrument médiéval.

 

POL : Tu oublies ENOIA ! Notre trio cinématographico-planant avec Da Saz. Les projets sur lesquels je bosse actuellement sont : Tout Bleu, Aeroflot, Sunisit, Chymere, Fisk, Inatendo, Bystander, Toy. Tous cherchent des dates pour jouer, n’hésitez pas à nous booker ! Je développe également des installations sonores sous le nom de POL et je gère le label HU. Je n’ai jamais appris la musique, je la découvre encore, jours après jours.

 


4/ Comment organisez-vous vos sessions de travail ? Est-ce que vous répétez souvent ? Où ? Qu’aimez-vous faire avant et après une bonne répétition ?

 

ARNAUD : On répète rarement, juste avant de faire des concerts, et après on va boire une bière et manger des frites belges.

 

POL : On travaille à distance pour tout ce qui est composition et préparation des lives. On ne se voit généralement qu’une fois pour une répétition avant de partir en concert. Les répétitions prennent place dans mon studio, le Black Bunker Studio, au deuxième sous-sol d’un parking dans un petit quartier charmant juste derrière la gare de Genève. Avant la répétition, je répète pour m’assurer d’être prêt pour la répétition..  Après, je rejoins Arnaud.

 


5/ Qui écrit les morceaux dans le groupe ? Est-ce que vous faites cela en duo ? Quels sont les thèmes qui vous inspirent le plus ? J’ai cru repérer en parcourant quelques-uns de vos textes que le ciel et l’envol tenaient une place importante.

 

ARNAUD : Nous avons beaucoup travaillé à distance, ayant habité longtemps à New-York et Bruxelles. Souvent POL commence en m’envoyant une boucle de drone ou de rythmique, lui qui est spécialiste de la musique électronique, et moi j’écris des chansons par-dessus avec un piano Rhodes et d’autres instruments de musique, puis nous nous envoyons les pistes et affinons les morceaux de cette manière jusqu’à ce que l’on soit les deux satisfaits.

 

POL : Plus qu’une place importante, les avions sont le seul thème de tous les morceaux d’Aeroflot depuis 4 albums. Ils symbolisent à merveille notre société. Le sujet semble inépuisable..

 


Photo : Arnaud Monnier

6/ Selon vos propres mots, comment peut-on décrire votre musique ? J’ai du mal à trouver une description convenable pour être honnête, n’étant pas habitué à ce genre de sonorités…

 

ARNAUD : On puise dans le post-punk, le trip-hop et la musique électronique.

 

POL : Trip-hop aérienne.

 

 



7/ Pourriez-vous citer quelques artistes/albums faisant partie de vos influences principales dans Aeroflot je vous prie ? Peu importe que ces références soient anciennes ou actuelles.

 

ARNAUD : OMD, Massive Attack, Modeselektor, Aphex Twin ..

 

POL : Portishead, Atom for Peace, Lassigue Bendthaus, Air, Lali Puna

 

 

8/ Quel genre de matériel utilisez-vous pour ce projet ? J’ai vite repéré plusieurs machines quand je vous ai vu jouer mais je serai curieux de savoir quels sont vos jouets favoris haha.

 

ARNAUD : Pour Aeroflot, ma voix, une jazz bass, des boites à rythmes et un piano Rhodes pour ma part.

 

POL : Sur scène c’est un ordi avec un clavier et un iPad pour controller les loopers et les effets. Au studio tout est permis à la condition que ce soit un instrument électronique.

 


Photo : Will Dum

 

9/ Votre album le plus récent : « Cruise Control » est très atmosphérique et développé en matière d’atmosphère. La pochette est d’ailleurs très abstraite. Cet album a-t-il une esthétique et un concept particulier comparé au reste de votre discographie ?

 

POL : Le concept est strictement identique mais l’expérience nous a permis d’atteindre un niveau de raffinement supplémentaire.

 

 

10/ Mi-temps ! Arrivé à la question numéro 10, que diriez vous de déconner un peu ? Pourriez-vous nous narrer une anecdote amusante liée à Aeroflot s’il vous plaît ?

 

POL : Non


[NDLR : ah... bon ben tant pis haha]

 


11/ Bon revenons aux choses sérieuses avec une question qui me semble essentielle. Vous avez récemment partagé l’affiche avec And Also The Trees pour leurs dates en France. Comment vous-êtes vous retrouvés à jouer avec ce groupe de légende ? Quel est votre sentiment maintenant que cette tournée a pris fin ? Quel souvenir en garderez-vous dans les années à venir ?

 

ARNAUD : Je connais Simon Jones depuis plusieurs années maintenant, nous nous sommes rencontrés à l’un de mes concerts il y a genre 15 ans. And Also The Trees cherchait un groupe pour sa première partie sur cette tournée, et j’ai directement pensé à Aeroflot.

 

POL : A 18 ans, je tenais AATT pour le meilleur groupe de cold wave du monde. Mieux que les Cure, mieux que Joy même ! J’ai encore la collection de cassettes de leurs premiers albums. Je les ai vu sur scène plein de fois au long des décennies et ouvrir pour eux ne faisait même pas parti de mes rêves tant ça paraissait inconcevable.

 

 

12/ Vous évoluez dans une scène différente par rapport aux principaux styles traités sur notre site.  Mais… au fait ; à quelle scène appartenez-vous ? Pouvez-vous décrire les éléments principaux des courants musicaux dans lesquels vous vous situez s’il vous plaît ?

[NDLR --> Question laissée sans réponse par le groupe. En même temps la réponse à la question n°6 donne déjà une bonne idée du spectre sonore revendiqué par le duo]

 

13/ Chez Jeu D’Ombre, on parle principalement de l’univers Post-Punk/Goth. Sont-ce des scènes que vous connaissez un peu ? Si oui, quels sont les éléments les plus intéressants selon vous ? Quels sont les groupes de références que vous écoutez dans ce domaine ?

 

ARNAUD : J’ai été fan des Cure, de Joy Division, de OMD, New Model Army, Christian Death ..

 

POL : AATT

 


14/ Ah ! Eh bien j’ai oublié ce que je voulais dire… Cela ne fait rien, question suivante alors. Enfin, sauf si vous aviez quand même la réponse bien sûr.

 


Photo : Robert Gil

15/ Comment vos activités musicales s’accordent-elles avec votre vie quotidienne ? Est-ce que la musique est votre gagne-pain d’ailleurs ? Que faites-vous en dehors de vos différents projets ? Est-ce que votre cercle social et familiale soutien vos groupes et projets solos ?

 

ARNAUD : De mon côté, malgré tous mes projets musicaux plutôt obscurs, j’ai un temps partiel dans l’informatique, ça paye les factures de base.

 

POL : La musique est mon unique activité. En dehors des différents projets, je fais l’administration des différents projets et je réponds aux interview …

 

 

16/ Il est très difficile aujourd’hui d’exister en tant qu’artiste/musicien. A mon sens, il y a beaucoup de création (et beaucoup de qualité à la clé en plus), mais pour autant, les références anciennes ne disparaissent pas, elles sont maintenant éternelles ou presque (surtout avec l’apparition de l’informatique). Il est donc difficile pour les nouveaux venus de se faire une place dans la discothèque du public. Pensez-vous que nous arriverons un jour à un trop plein de création musicale qui fera qu’il sera impossible pour les futurs artistes d’exister au sein de cette masse toujours plus grande d’albums et groupes ?

 

POL : C’est déjà le cas. Et le problème n’est pas que pour les nouveaux artistes, les anciens aussi n’ont plus de place pour exister.

 


Photo : Denis Jacq

 

17/ Quels sont vos objectifs avec le groupe ? Avez-vous un rêve à réaliser absolument ? Si nous pouvions soutenir votre projet, quelle serait la meilleure manière pour vous ?

 

ARNAUD : Achetez nos disques sur huhuhu.bandcamp.com !

 

POL : Notre objectif est la scène. On veut jouer sur scène. Programmez-nous dans votre festival/club/pic-nic !

 

 

14 bis/ Ah ça y est je me souviens ! Parlons pochette d’album. Qui a réalisé le design de votre nouvel album : « Cruise Control » ? Il est drôlement sympa ! Ferez-vous à nouveau appel à cet(te) artist(e) à l’avenir ?

 

POL : Depuis 2022, toutes les pochettes du label HU sont conçues par Varundo, un musicien-artiste-ingénieur basé à Kolkata en Inde. Son style Neo Op Art nous convient à merveille et la collaboration est prévue pour durer longtemps.

 

 


Photo : Robert Gil

18/ Vous êtes pris au piège, pour vous libérer, une seule solution : répondre à la question la plus difficile du zine : quels sont vos plats et boissons préférés ? Avez-vous une recette spéciale Aeroflot ?

 

ARNAUD : Poulet au safran et un bon verre de Gamaret.

 

POL : Vacherin Mont-d’Or au four et jus de pamplemousse.

 

 

19/ Désirez-vous ajouter quelque chose ou faire passer un message aux personnes qui liront ces lignes ?

 

ARNAUD : Suite au succès de nos concerts avec And Also The Trees et à la réception du public qui a montré beaucoup d’enthousiasme face à notre musique, nous aimerions nous produire plus, faire plus de concerts. Nous n’avons jamais trouvé de booker intéressé, car on est trop comme ci ou pas assez comme ca .. et c’est un peu rageant quand tu as plus 600 personnes devant toi comme à Paris qui crient et applaudissent quand tu galères à trouver des dates..

 


20/ Je vous remercie pour le temps accordé à notre zine et vous souhaite beaucoup de réussite avec votre groupe. J’espère vous revoir bientôt sur scène, votre set était drôlement sympa à Limoges 😉
Cheerz

 

POL : Tout le plaisir est pour nous.

 





Photo : Sarah Van Damme

58 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page