ROMO - The Final Movement To The Silouhette


Post-Punk - Wuhan, Chine

Maybe Mars - 2021


Avis aux aficionados de la scène chinoise, attachez vos ceintures ! Nouveau coup d'éclat du label Maybe Mars Records, la signature du premier album du groupe Romo. Autant vous le dire tout de suite, il s'agit d'un missile atomique mis en musique.

On ne sait quasiment rien du groupe pour le moment si ce n'est que le groupe est originaire de Wuhan. J'en veux pour preuve le live report de Live China Music : ici

Mais peu importe son origine géographique, car là n'est pas l'essentiel. Ce qui l'est, c'est que l'album est d'une rare qualité. Les compositions sont absolument fantastiques, dans un style post-punk old-school maîtrisé de bout en bout que cela soit sur les morceaux froidement rythmiques comme "Andy's Dream" ou d'autres plus rock'n'roll et punks ("Pocket ! Pockets !", "Downfall"). Cependant, le registre dans lequel le groupe excelle, ce sont les tempos doux et les mélodies planantes. Leur musique est si expressive qu'elle s'impose malgré la barrière de la langue, parfois dans sa pure expression instrumentale (la partie médiane d' "Empty", belle à en tomber par terre). Rare sont les albums capables de marquer aussi directement l'esprit qu'il est impossible de ne pas avoir envie de se le repasser en boucle.

Le son, limpide et brut permet à l'oreille de capter chaque détail et chaque finesse de la musique pleine de contrastes créée par Romo. C'est une musique très intéressante et sensible que nous propose le groupe. D'apparence simple et efficace, voire minimaliste sur certains titres ("Adam's Eyes") elle se révèle en réalité très profonde et détaillée pour peu qu'on y prête attention. "Inside Belt Line" avec son tempo plus relevé évolue dans un registre quasiment deathrock sur certains plans, mais avec un son plus post-punk traditionnel. Stupéfiante à plus d'un titre, la qualité de l'écriture des titres a de quoi faire blêmir les plus puristes de la scène.


L'album se termine sur le morceau éponyme de l'album, une compo de plus de 8 minutes d'intensité. Avec sa basse dominante et presque effrayante, on se croirait dans un film d'épouvante se déroulant dans l'underground chinois. Malgré sa longueur et ses lignes rythmiques répétitives, le morceau est truffé de détails au niveau des mélodies et des atmosphères qui le rendent ultra prenant sans qu'on ne s'ennuie jamais. Une performance de plus.

Premier album. Pour un coup d'essai, c'est un coup de maître. Tant et si bien que l'attente sera interminable avant la sortie d'un futur album qu'on espère du même tonneau que celui-ci.

Tout simplement un chef-d'œuvre !



26 vues0 commentaire