SPECTRES - Nostalgia


Goth-Rock / Coldwave / Post-Punk - Canada

Artoffact Records - 2020


Spectres fait partie des formations canadiennes les plus actives depuis maintenant une bonne décennie. Originaire de Vancouver, le groupe a énormément évolué au fur et à mesure des années. Leur style, très anarcho punk au début de leur carrière, a progressivement évolué vers des sonorités plus goth et coldwave.

En 2020 sortait leur quatrième opus dont le titre annonce directement la couleur. Dès le second morceau : "Dreams", les sonorités nous ouvrent un univers nostalgique très prenant et extrêmement accrocheur. Les guitares m'évoquent clairement des groupes comme Sad Lovers And Giants. L'intro de "When Possessed Pray" quant à elle m'a immédiatement fait penser à Ceremony de Joy Division, mais sans copier bêtement, au contraire, elle amorce un titre d'une beauté et d'une intensité émotionnelle incroyable. Et l'album s'enchaîne ainsi, sans un accroc jusqu'à son terme, nous laissant sans voix et désemparé avec une seule idée en tête : rappuyer sur la touche play de la chaîne hi-fi pour refaire un tour. Titre après titre, on est sans cesse surpris par la qualité des compositions et leur pouvoir évocateur. Rien n'est fait par-dessus la jambe, chaque instrument étant exploité au maximum et mis en valeur par une production parfaitement adaptée à l'atmosphère des morceaux. La voix, également, a un charme considérable et évolue dans un registre à la fois punk et mélodieux : redoutable combinaison s'ajoutant à des lignes instrumentales déjà virtuoses.

Mais la caractéristique la plus bluffante de ce disque, c'est bien sûr l'aspect globalement old-school de l'album tant dans le son que dans les compositions qui donnent l'impression qu'il s'agit en réalité d'un album sorti dans les années 80 ! Spectres a réussi à cristalliser l'essence des styles Goth-Rock, Coldwave, Post-Punk d'antan en un alliage indestructible qui n'a pas fini de vous étonner.

La plupart des morceaux sont plutôt rapides avec quelques titres plus mid/fast tempo comme le magnifique "Years of Lead". "Fate" de son côté, avec ses lignes de chant envolées me rappellent même The Mighty Lemon Drops (période World Without End) avec ce mélange de rock et de new-wave du plus bel effet. On peut aussi citer "Insurgence", véritable mélange entre post-punk et anarcho-punk complètement débridé et furieux. Un titre qui nous rappelle les origines du groupe tout en restant tout à fait cohérent avec le concept de l'album. Un hit absolu.

Jamais, cliché ni gnangnan, Nostalgia est une totale réussite qui hantera longtemps votre chaîne hi-fi si vous accrochez au style.

À écouter de toute urgence !




16 vues0 commentaire