STELLA SLEEPS - Anemic City


Goth / Dark-Coldwave / Dreampop - Suède

Icy Cold Records - 2022


Et allez ! Encore une très bonne prod sortie chez Icy Cold Records. Décidément, le label français nous régale en albums de qualité depuis sa création. Stella Sleeps est un projet suédois dont le premier album m'a vraiment transporté dès la première écoute. Dès les premières notes de l'introduction : "Spinning", je me suis senti happé par les sonorités mélangeant dreampop et rock gothique et l'album m'a ensuite tenu en haleine jusqu'à son terme. Les morceaux sont pour la plupart assez courts et intenses (avec un tempo assez élevé) et pourtant très agréables à l'écoute et assez légers dans l'ensemble. Pourtant, l'énergie dégagée est clairement punk et directe sur des chansons comme "Mute" ou "Caught". Mais, si une partie des compositions a bien cette dynamique punk, les sonorités elles sont plus aérées et typées coldwave/dreampop. Ce mélange assez étonnant fonctionne terriblement bien ! Tant pour les compositions plus dreampop planante comme "Blinds" que pour les morceaux plus dark ou rapides.

La boîte à rythmes est très typée et le parti-pris de son traitement en termes de son ne plaira pas à tout le monde, mais c'est justement la grande force de ce Anemic City, il ne sombre jamais dans la facilité. La voix bien que fortement réverbérée, est directement accrocheuse et pleine de chaleur avec une orientation plus "pop" qui n'est pas déplaisante. Les mélodies de guitares n'ont rien à envier aux meilleures productions de ces dernières années en matière de coldwave moderne (on peut penser à Nürnberg, Traitrs ou Twin Tribes ça et là) et affirment même leur propre identité, faisant de cet album une pièce assez unique en son genre. Enfin, la basse assure la cohésion rythmique d'une belle manière sans écraser le reste des instruments.

Au bout des 11 titres constituant l'album, je ne saurai qualifier aisément ce premier album de Stella Sleep. Puisant son inspiration dans plus de 40 ans d'existence des scènes post-punk/goth et dans d'autres registres, le style est si original que j'ai du mal à lui trouver un équivalent (à part peut-être Heaven's Process sur certains morceaux). Certes, les accents plus pop inhérents au genre ne conviendront pas à tout le monde et ce n'est pas le but non plus. Il n'en reste pas moins que dans son genre, Anemic City est un album très solide et parfaitement maîtrisé qu'il serait dommage de bouder.

Rafraîchissant et envoûtant. Fortement conseillé, surtout si vous appréciez votre dreampop bien froide.




25 vues0 commentaire