STRIDULUM - Soothing Tales Of Escapism


Coldwave / Darkwave - Pologne

Manic Depression Records – 2021


J'ai été très agréablement surpris par cet album des Polonais de Stridulum. J'avais écouté leur premier EP : Burial qui n'avait pas retenu mon attention à ce moment-là (dommage, il est plutôt sympa). Voici que Manic Depression Records sort le premier album du groupe. Un choix tout à fait judicieux si vous voulez mon avis, car, entre les deux enregistrements, la progression est tout simplement phénoménale. Bien qu'il m'ait fallu un petit temps d'adaptation pour que mon oreille accepte les sonorités très électroniques de cette Dark-Synthwave aux accents gothiques très prononcés, je suis finalement bien rentré dans cet univers.

Déjà, la voix de Marita Volodina lead bien l'ensemble. Son chant est assez sombre et grave, souvent doublé d'une seconde piste d'harmonisation rendant l’ensemble très agréable à l’écoute. Les lignes de chant sont d'ailleurs excellentes et sont clairement le point fort de cet album. On peut quasiment chanter à tue-tête dès les premières écoutes. La dynamique des lignes de chant est généralement superbe et très enivrante comme sur le refrain « Ghost » par exemple. « Odium » propose également ce genre de lignes de chant rythmées et bien écrites qui vous rentrent immédiatement dans le crâne, aidées par des rythmiques d’une efficacité redoutable.

La boîte à rythmes est très bien écrite, variée, donnant de la personnalité à chaque morceau. Il en va de même pour les claviers, d'ailleurs, quelques parties de synthé ont pu me séduire notamment grâce à leurs sonorités très sombres. Les synthés qu'on entend en arrière-plan sur "Glass" ou "Odium" font vraiment leur petit effet ! Pourtant, je ne suis habituellement pas trop client des boucles de notes de basse métronomiques qui, je trouve, ont tendance à se répéter sur la durée. Mais il faut reconnaître que malgré cela, les morceaux de Soothing Tales Of Escapism s'écoutent vraiment bien et qu'une fois habitué au style du duo polonais, on se surprend à se laisser bercer par ces compositions sombres et désenchantées.

Le traitement du son est d'excellente facture et il est tout à fait adapté à ce genre de production. Une belle performance à ce niveau-là, car malgré l'aspect minimal-wave de l'album, le spectre sonore est bien rempli et la musique parait ample et charnelle.

Vous l'aurez compris, il s’agit pour moi, dans son genre, d’une révélation et d’un sans-faute. Il ravira sans aucun doute les auditeurs·trices habitué·e·s à ce style qu'on pourrait qualifier de "Minimal-Goth", et ce, pour une bonne raison : il est très réussi.

Une très belle découverte chaudement recommandée.



30 vues0 commentaire